AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

blablablablabla

Partagez | .
 

 Just stand there and watch me burn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Just stand there and watch me burn    Sam 6 Sep - 16:48





Cassiopée Lance
feat Kat Von D

Nom Lance - un nom qu'elle apprécie de porter plus que son propre prénom et qui charrie dans son cours des racines européennes Prénom(s) Cassiopée - un premier prénom tout en féminité délicate, mal porté, peu apprécié, vite abrégé en Cass' voire délaissé au profit de surnoms ou de son second prénom, Dakota Race Humaine Rang / Age 27 ans Nationalité et Origines Américaine avec un peu de sang de partout, Cass promène notamment dans ses veines quelques gouttes de sang français et amérindien Pouvoirs A moins que la capacité à dégainer son badge d'agent de police plus vite que son ombre ne soit homologuée en tant que super-pouvoir, la demoiselle se contente de performances humaines. Arme de prédilection Cassie a vite compris qu'il lui faudrait se défendre efficacement et a investi pour cela dans deux stratégies : des sessions régulières de sports de combat et un revolver dont elle sait parfaitement se servir. Métier Agent de police Groupe Human Being  Avatar la superbe Kat Von D Crédits répondre ici


We need to know you
Les informations complémentaires.


† Caractère
Cass' est femme de convictions. Assurée voire entêtée, elle dévie rarement de sa vision de la justice et s'attache à la loi, à la protection d'autrui, à l'égalité mais également à une certaine notion d'honneur pourtant pas tout à fait de son ère qui condamne la lâcheté et la mesquinerie. Assez ouverte pour saisir les états d'âmes d'autrui, les peurs et les réticences, elle-même n'est pas exempte d'inquiétudes mais s'affaire à les masquer de son mieux, à les estomper autant que faire se peut - un peu par crainte d'être assimilée à une proie, un peu par fierté. De ce fait, elle a développé dans ses rapports à autrui une certaine prudence, une capacité à confier plus facilement ce qui la fait sourire que ce qui l'attriste et à conserver jalousement ses blessures hors de portée des yeux indiscrets. En matière de conservation féroce, d'ailleurs, il ne fait pas bon s'en prendre aux proches de la jeune femme. Si elle est pieds et poings liés par la loi qu'elle connait sur le bout des doigts du fait d'une conscience professionnelle aigüe, Cassiopée est aussi capable de fureurs polaires compliquées à désamorcer et dévastatrices, qu'un instinct de protection vient parfois encore empirer. Après tout, sa vocation dans les forces de l'ordre prend racine dans ce besoin de protéger autrui et s'en nourrit souvent au détriment de la prudence.
Lorsqu'elle ne revêt pas sa fonction comme une seconde peau, cependant, la tatouée redevient une jeune femme plutôt sociable encore qu'indépendante. Attachée à sa liberté, elle met un point d'honneur à toujours tenter de se débrouiller par ses propres moyens avant de demander de l'aide, alors même qu'elle distribue la sienne spontanément. Un fond d'optimisme la pousse à accorder facilement une seconde chance et à pardonner après quelques mots d'excuses, du moins quand elle est seule à avoir été touchée ou blessée.
† Manies
La demoiselle a un diplôme de secouriste qu'elle met à bon usage quand elle trouve le temps, entre les cours de sport de combat, la course et ses obligations. Elle aime l'eau sous toutes ses formes et à ce titre il n'est pas rare de la voir nager régulièrement ou marcher sous la pluie. À force d'activités variées, elle a pris la sale habitude de manger sur le pouce à midi, voire certains soirs, même si elle apprécie de cuisiner quand elle parvient à se poser - ce qui est de plus en plus rare depuis la transformation de son frère. Elle croit en Dieu mais a déserté la messe le jour où elle a réalisé qu'Il n'interviendrait pas et qu'il fallait bien que quelqu'un le fasse. Elle a semé des kits en cas d'urgence un peu partout : des trousses de secours chez elle et dans ses véhicules, un nécessaire de réparation dans sa voiture, un sac tout prêt en cas de départ express dans son hall d'entrée...
☽ Comment vit-elle sa nature ?
"Humanité" est un mot bien complexe. À la fois race et qualité, il se pare de nuances en tous genres depuis que le monde sait qu'il existe d'autres êtres que l'humain pour se revendiquer espèce dominante de la planète. Certains en font un étendard d'idéal, une norme à suivre ; d'autres y voient une faiblesse, un état passager. Sans être de ces fanatiques qui hurlent à l'impureté dès qu'ils entendent le mot "fae", Cassiopée apprécie son humanité pour la simplicité qu'elle procure - pour la vie sans entraves posées par un Alpha ou des lois tous droits sorties de contes, pour l'absence de préjugés qui va avec. Alors, certes, il y a au fond d'elle cette petite voix qui tisse des murmures et la fait frissonner, qui lui rappelle qu'elle est mortelle, fragile. Vulnérable. Elle déteste ce mot-là et la pointe d'envie qu'il fait naître en elle mais ne parvient jamais à totalement l'occulter.
☽ Ce qu'elle pense des autres races et du coming out des faes et des lycans
Geste de courage à ses yeux, la policière apprécie les comings out successifs. Après tout, en tant que femme dans un corps armé, elle a eu à plusieurs reprises l'occasion de renvoyer dans ses buts un collègue qui pense son genre inadapté à son métier. Depuis, elle ne souhaite à personne d'avoir à vivre caché, en niant sa nature. Bien entendu, étant aux premières loges des divers frictions, elle sait et peut comprendre les revendications des extrémistes... mais les accepter lui semble absolument inconcevable et d'une absurdité assez littéralement criminelle dans un pays tel que les USA, qui se targue d'être le berceau de la liberté.


PSEUDO Illy AGE 22 ans presque tout rond~ FILLE OU MEC "Anti-fille ultime" si j'en crois mes frères '-'  PRESENCE Aussi souvent que possible, donc je passerais sûrement tous les jours en semaine~ DE QUEL PAYS TU VIENS D'un bout de France dans l'hémisphère Sud, même si j'ai dû migrer vers le Nord depuis ^-^ Tu nous connais d'où ? J'étais déjà passée... mais je ne sais plus comment je vous ai trouvés, à l'origine. SCENARIO OU INVENTE Inventé





by SerialWords.






Dernière édition par Cassiopée Lance le Dim 7 Sep - 22:00, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Sam 6 Sep - 16:49





Tell us everything about you
We all die alone in the end


Les doigts tatoués entrouvrirent l'album photo précautionneusement, passèrent rapidement les premières pages pour s'attarder sur des photos de vacances, un peu plus loin. Cassiopée les gardait pour les souvenirs plus que par quête d'une éventuelle chaleur qui aurait pu s'en dégager. Ce n'était pas qu'elle ait eu une enfance malheureuse, loin de là. Avec le recul, elle savait que les revenus issus du mannequinat de sa mère leur avaient apporté une certaine aisance, un certain confort. Pourtant, malgré tout, les photos conservaient un côté artificiel. La faute aux poses, aux angles polis par les photographes et les habitudes maternelles. Tout était travaillé, chez Amelia - son faux accent français, sa posture, son look, son maquillage, sa coiffure, sa façon de parler, les couleurs qu'elle portait... Ce n'était pas que Cassie soit négligée, loin de là. Elle avait saisi en guise d'éducation quelques touches provenant de son mannequin de génitrice et les avait adaptées pour en tirer quelque chose qui soit elle. Le quelque chose en question, exprimé dans l'assurance de son port et en arabesques d'encres sur sa peau, n'avait cependant jamais fait que creuser la fissure entre elle et sa génitrice, sans drame ni querelle, juste à force d'incompréhension. Elle n'avait jamais eu ce souci avec son frère. Ils étaient nés proches, il fallait dire et, par la force des choses, avaient joué ensemble, s'étaient chicanés, réconciliés, avaient comploté et exploré à deux - jusqu'au moment, en fait, où l'album cessait net son défilé de photos. Entre les pages désormais vierges, quelques lettres de famille portaient des encouragements, des mots de soutien, des prières. L'ensemble frôlait les condoléances.

La jeune femme referma le volume sans les lire, peu désireuse de retourner le couteau dans la plaie trop récente de l'accident qui avait failli coûter la vie à son frère et qui, au lieu, l'avait transformé en loup-garou. Quelque part, ça semblait absurde que dans un monde de contes éveillés à la réalité et d'extrémistes pro-humains, on trouve encore le moyen de mourir de quelque chose d'aussi bête qu'un accident de voiture ou une mauvaise rencontre avec un animal sauvage. Elle n'avait pas su, au début, ce qui avait si méchamment amoché Evan. L'accident seul ne pouvait être la cause de cette gorge à demi ouverte - d'un autre côté, le creux dans la carrosserie, attribué à un sanglier qu'il aurait pourtant dû voir par cette nuit de pleine lune, ne cadrait pas avec les blessures proches de celles qu'auraient fait un félin ou un ours, éventuellement un chien sauvage. Elle se souvenait avoir tenté de compresser l'une des plaies béantes, assise sur le béton à attendre les secours, à lui demander de se battre pour vivre, de tenir bon. Les visages tirés des médecins, éclaboussés des lumières des gyrophares, lui avaient laissé peu d'espoir. Mais son frère était un battant, elle le savait. Il avait tenu bon dans l'ambulance, assez pour être transporté aux urgences. Cass' était restée assise dans le hall aux odeurs de détergent et de désinfectant, à regarder fixement son portable avec la certitude qu'il aurait fallu appeler ses parents, les mettre au courant. Tout au fond, sous le choc, elle avait eu cette impression absurde qu'elle ne ferait que rendre réel le cauchemar si elle mettait des mots dessus.

Contre toute, attente, pourtant, Evan avait commencé à se remettre, et à se remettre exceptionnellement vite, même. La jeune femme avait laissé aux experts leurs doutes, leur perplexité, leurs questions. Ils lui avaient fait passer une batterie de tests sans rien trouver qui explique cette guérison miraculeuse. Point positif aux yeux de Cassiopée, ils n'avaient rien trouvé non plus qui l'empêche de ramener son frère au domicile familial. Tout aurait dû être parfait. Bizarre et inexplicable, aussi, mais parfait. Du moins, ça l'avait été pendant une dizaine d'heures. Puis on avait sonné à la porte, trop tard pour que ce soit un livreur. Le gars n'avait d'ailleurs pas du tout une tête de livreur, plutôt de militaire ou d'agent des forces spéciales. Accessoirement, un vague froncement de sourcils de sa part avait laissé penser à la demoiselle qu'il aurait préféré qu'elle ne soit pas là. D'ailleurs, avait-il expliqué lapidairement, c'était à Evan, qu'il venait parler. Le temps que Cass, rendue un peu protectrice depuis l'accident, lui demande à quel sujet, un grognement non-identifié avait résonné dans son dos. Quand elle avait pivoté, Evan était juste derrière elle, transfiguré par une promesse de sauvagerie tapie au fond de ses iris. La ligne de sa mâchoire était étrange, ses membres semblaient s'articuler étrangement. Elle avait senti la douleur et la peur, dans le regard de son frère, avant que celui-ci ne change de couleur et que ce regard différent, ce regard de fauve, ne se nourrisse de sa souffrance pour la transformer en une rage aveugle. Ça ressemblait à un cauchemar qui aurait englouti son frère pour ne rien laisser de lui derrière. Puis la voix était intervenue - pas n'importe quelle voix, mais une de celles auxquelles on obéit avant même de le réaliser. La créature pleine de griffes et de crocs qu'était devenu Evan avait lutté contre cette autorité, claqué des mâchoires et avait fini par s'aplatir. La rage de tuer dans ses yeux, en revanche, brûlait encore. Cassie était trop sous le choc pour objecter quand le propriétaire de la voix, dont les yeux avaient viré au doré clairement pas humain, lui avait déroulé d'un ton calme mais inflexible un discours dont elle n'avait pas saisi la moitié - une affirmation selon laquelle il allait l'emmener pour sa sécurité et celle des autres, des excuses pour l'accident qui n'aurait jamais dû se produire et qui l'avait poussé à le transformer.

Un miroir pas encore emballé lui renvoya le reflet de ses lèvres serrées sous l'effet d'un mélange de sentiments peu agréables. Elle avait tenté de retourner terre et ciel pour aider Evan, fait appel à des médecins, à des amis faes ayant fait leur coming-out dans l'espoir qu'il existe, quelque part, une solution qui lui permette de comprendre le fauve qui partageait son corps avec son frère. Le monde, avec une inertie cruelle, lui avait signifié qu'il était temps de grandir et elle avait relégué les cartes de visite récupérées lors de ses investigations dans un coin où elles prenaient la poussière, avec le crucifix qu'elle ne portait désormais plus. Pourtant, poussée par une habitude mal enfouie, la brune finit par céder à la prudence et glisser les numéros sur les petits rectangles blancs dans son répertoire, au cas où ils s'avèrent utiles. Le tout atterrit ensuite au fond d'un carton et ne tarda pas à être recouvert d'ouvrages variés sur le langage corporel - des acquisitions récentes mais lues et relues dans l'espoir d'y trouver quoi que ce soit qui l'aide à aider son frère, à comprendre le loup derrière ses iris. Parce qu'elle finirait par comprendre, il le fallait. Elle avait failli le perdre une fois, déjà. Elle avait prié tous les dieux de l'univers pour qu'il lui revienne. Et le destin, avec un sens de l'humour cruel, lui avait rendu Evan pour mieux le renvoyer dans une meute. Un instant, la jeune femme ferma les yeux. À force de recherches et de tempêtes, on lui avait expliqué très brièvement qu'il valait mieux qu'elle n'en sache pas trop, qu'elle en avait déjà vu assez. Elle savait à quel point il était capital qu'Evan se maîtrise, qu'il soit entouré de gens pour l'aider, l'encadrer ou tout simplement le comprendre... sauf que ç'avait été son rôle à elle, à une époque, d'être son soutien. Son départ pour la meute lui avait laissé un goût un peu aigre-doux dû à la certitude qu'il serait bien entouré et à l'impression diffuse d'être laissée en arrière - ç'aurait dû être son combat à elle aussi, pourtant. À gestes mesurés, elle referma l'unique carton de livres et le numérota soigneusement. Ne restait plus qu'à charger et elle serait parée pour le grand départ...

Alors qu'elle s'aventurait sur le pallier, sac sur l'épaule, son voisin passa la tête par la porte, haussant un sourcil, et la déchargea de l'un des cartons juchés en équilibre un rien précaire.
"Déjà le grand jour ? Alors, cette première affectation, c'est où ?"
"À Texarcana. Je n'ai pas encore visité la ville, mais elle n'est pas trop loin du ranch de mon père, j'aurais au moins un point de repère - et la possibilité d'aller monter à l'occasion."
Cass' se fendit d'un léger sourire en casant dans le coffre son dernier carton. Elle n'avait pas emporté grand-chose - juste le strict nécessaire et quelques souvenirs dont elle refusait de se séparer. Repoussant en arrière une mèche de cheveux, elle ferma le coffre d'un geste énergique et saisit ses clés le temps de récupérer son courrier.
"Tu n'as pas des connaissances, là-bas, toi ? J'aurais bien aimé des recommandations en matière de dojos ou de cours de sport de combat..."
Tout en parlant, elle vérifia distraitement les adresses des expéditeurs et élimina la publicité, ne laissant qu'une enveloppe dont la provenance demeurait inconnue. Perplexe, elle la laissa sur le siège conducteur le temps de faire ses adieux au voisinage, n'y revint qu'un quart d'heure plus tard, toujours aussi intriguée. Sa mère appelait parfois mais n'écrivait pas. Son père envoyait des textos quand il y pensait. Elle aurait pu envisager une erreur si son nom n'avait pas été soigneusement inscrit sur le papier impeccable. Précautionneusement, elle sortit de l'enveloppe l'unique feuille pliée en deux, lut les quelques mots jetés sur le papier :
"Bon courage pour ton affectation et tes premières expériences sur le terrain, soeurette... et n'oublie pas de me faire parvenir ta nouvelle adresse, que je t'envoie un cadeau digne de tes 24 ans !"
Une esquisse de sourire aux lèvres, elle rangea soigneusement le mot et l'enveloppe toujours porteuse de l'adresse - probablement celle de la demeure actuelle de son frère et de ceux qui l'avaient pris en charge, supposa-t-elle - dans la boîte à gants, bien calée sous le holster de son arme et les papiers de la voiture.






by SerialWords.






Dernière édition par Cassiopée Lance le Mar 9 Sep - 13:32, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Sam 6 Sep - 16:53

Officiellement bienvenue parmi nous
Si tu as des questions, n'hésite pas J'espère que tu te plairas chez nous

_________________

"The crack inside your fucking heart is me"
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org
avatar
Sebastian Jenkins

Admin


Messages : 769

MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Sam 6 Sep - 17:24

Bienvenuueee, bon courage pour ta fiche *____*



_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://bloodofheroes.forumactif.org/

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Sam 6 Sep - 17:54

Merci beaucoup J'avance plutôt pas mal jusque là, mais je reviens vers vous si j'ai le moindre doute~~
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Sam 6 Sep - 19:23

Bienvenue sur le forum I love you
Excellent choix que tu as fait surtout n'hésite pas au besoin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aisling Lorcan



Messages : 355

MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Sam 6 Sep - 19:37

Bienvenue parmi nous !

Kat

Et contente de voir qu'il y a des humains qui débarquent !

_________________
..
Yep. Those are food porn shots
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Sam 6 Sep - 20:30

Merci ! Cela dit, le mérite de l'avatar revient à Dangara qui m'a conseillé Kat
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Dim 7 Sep - 7:24

Bienvenue parmi nous Une sexy agent de police il va falloir que tu me garde un lien sous le bras bon courage pour ta rédaction
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Dim 7 Sep - 8:33

Avec plaisir, on s'élaborera un lien du tonnerre
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Dim 7 Sep - 18:27

Bienvenue à toi :)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Dim 7 Sep - 19:31

Thanks
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Lun 8 Sep - 11:26

Coucou

j'ai un petit truc qui me chiffonne

Citation :
La jeune femme referma le volume sans les lire, peu désireuse de retourner le couteau dans la plaie trop récente de l'accident qui avait failli coûter la vie à son frère et qui, au lieu, l'avait transformé en loup-garou. Un miroir pas encore emballé lui renvoya le reflet de ses lèvres serrées sous l'effet d'un mélange de sentiments peu agréables. Elle avait tenté de retourner terre et ciel pour l'aider - fait appel à des médecins, à ses contacts lycans, à des faes. Le monde, avec une inertie cruelle, lui avait signifié qu'il était temps de grandir et elle avait relégué les cartes de visite des spécialistes dans un coin où elles prenaient la poussière, avec le crucifix qu'elle ne portait désormais plus. Pourtant, poussée par une habitude mal enfouie, la brune finit par céder à la prudence et glisser les numéros sur les petits rectangles blancs dans son répertoire, au cas où ils s'avèrent utiles. Le tout atterrit ensuite au fond d'un carton et ne tarda pas à être recouvert d'ouvrages variés sur le langage corporel - des acquisitions récentes mais lues et relues dans l'espoir d'y trouver quoi que ce soit qui l'aide à aider son frère, à comprendre le loup derrière ses iris. Parce qu'elle finirait par comprendre, il le fallait. Elle avait failli le perdre une fois, déjà. Elle avait prié tous les dieux de l'univers pour qu'il lui revienne. Et le destin, avec un sens de l'humour cruel, lui avait rendu Evan pour mieux le renvoyer dans une meute.

J'ai pas bien compris comment et pourquoi son frère était devenu lycanthrope?
Et surtout, elle a des contacts avec des faes et des lycans? Pourquoi? Fait-elle partie de la BRIS?
Et il parle de lui offrir un cadeau pour ses 22 ans?

_________________

"The crack inside your fucking heart is me"
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Lun 8 Sep - 11:59

Pardon, j'ai voulu présenter son histoire avec le moment-clé de son déménagement à Texarcana, il y a 5 ans... mais c'est peut-être pas la forme la plus claire qui soit Je vais reprendre sous une forme plus classique du coup.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Lun 8 Sep - 13:04

Bah en fait c'est surtout que ça manque de détails pour qu'on comprenne bien, ma poulette :) Et l'école de police c'est à partir de 21 ans, au moins deux ans, à moins qu'elle aient une licence (en 4 ans aux USA).

_________________

"The crack inside your fucking heart is me"
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Lun 8 Sep - 13:35

Bon, je vais tenter de développer au lieu de tout reprendre à zéro de suite alors Et mea culpa pour l'entrée dans la police... J'avais lu qu'ils pouvaient y entrer dès 21 ans >.< Je corrige ça dans la journée ou demain
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Lun 8 Sep - 14:51

BIENVENUUUUE ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Lun 8 Sep - 15:10

Ca marche ma poulette I love you

_________________

"The crack inside your fucking heart is me"
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Lun 8 Sep - 20:06

Bienvenue à toi parmi nous
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Lun 8 Sep - 20:34

Merci de l'accueil

Bon, j'ai étoffé, développé, rectifié l'âge de première affectation... On va y arriver
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Mar 9 Sep - 6:57

Du coup ma bichette, tu ne m'as pas dit, elle fait partie de la BRIS ou pas?

j'ai encore quelques questions. Tu dis qu'elle était là le soir de son accident (celui de son frangin) Comment ça se fait? Il a donc été changé par un lycan lui sauvant la vie, c'est ça, parce qu'il avait morflé pendant l'accident? Par contre je suis pas sûre que le changement s'opérera immédiatement même une nuit de pleine Lune, faut laisser à l'organisme le temps d'assimiler le "virus".

Voilà, sinon le reste me va XD

_________________

"The crack inside your fucking heart is me"
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Mar 9 Sep - 10:18

Bienvenue, et bon courage :)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Mar 9 Sep - 13:44

Dangara -> Nop, pas de BRIS en vue... Elle me semble un peu inexpérimentée pour y être envoyée '.'
Pour l'accident, il a eu lieu sur le chemin du domicile familial où ils se rendaient tous les deux, du coup elle est arrivée sur les lieux un peu après. J'ai modifié la date du premier changement pour laisser plus de temps au changement de s'effectuer

Delilah -> Merci
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Mar 9 Sep - 15:26

Pour la BRIS, faut bien de simples agents Wink Ils sont tous, à proprement parler, inexpérimentés, donc si tu veux l'y mettre, n'hésite pas

Tu me dis ce que tu veux, comme ça je te valide juste après

_________________

"The crack inside your fucking heart is me"
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    Mar 9 Sep - 15:31

Je pense que je vais tout de même opter pour l'option agent de police -_^ Merci de ta patience malgré toutes mes étourderies
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Just stand there and watch me burn    

Revenir en haut Aller en bas
 

Just stand there and watch me burn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quelques photos de mon stand au salon...
» Dovadula's Burn
» Kill Maim Burn
» FFI* - TEAM en stand-bye
» [Proto Deck] House Tully Will Stand Forever

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shifting Shadows :: BECOME WHO YOU REALLY ARE :: THIS IS WHO I AM :: you're in the dark now-