AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

blablablablabla

Partagez | .
 

 Letha Gardener ▲ I'd rather be a killer than a victim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Letha Gardener ▲ I'd rather be a killer than a victim   Ven 12 Sep - 13:52


   



   
Violetha "Letha" Gardener
feat Kat Dennings

   
Nom Son nom entier est Gardener-Laveau, mais quand elle a décidé d'aller vivre à Texarkana elle a choisi de se présenter sous le simple nom de Gardener. Ce n'est pas particulièrement parce qu'elle n'apprécie pas son nom complet, mais juste parce qu'elle trouvait ça plus simple et surtout parce qu'elle jugeait que dans un état tel que le Texas mieux valait porter un nom qui pouvait sembler bien plus américain que cajuns.Prénom(s) Comme toutes les femmes de sa famille son prénom est en rapport avec une plante. Violetha. Néanmoins, la disparition de sa mère au sein même de sa vie fit qu'elle choisit de nier le prénom qu'elle lui avait choisi pour un diminutif qui lui plaisait. Letha.Race Quoi que l'on puisse dire un sorcier reste un humain. Certes un humain avec des pouvoirs mais un humain tout de même. Elle est donc une sorcière mais appartient à l'humanité.Rang C'est une sorcière, elle n'est plus apprentie depuis une petite année et se sent pousser des ailes.Age Elle n'est pas encore de ces sorciers qui peuvent se targuer de garder leur jeunesse plus longtemps que les autres, de ce fait elle a vingt-huit ans et a bien l'aspect d'une personne de cet age.Nationalité et Origines Elle est américaine bien que ses ancêtres furent français, et elle a passé toute sa vie en Louisiane, plus particulièrement dans la campagne proche de Baton-Rouge. Pouvoirs Elle pratique le vaudou, et sa spécialité semble être les contre-sorts. Elle prend un malin plaisir à contrer et démonter les malédictions lancés par les autres. Néanmoins, loin d'être démunie, elle s'y connait aussi très bien en malédiction, et malheur à celui qui oserait s'en prendre à elle.Arme de prédilection La patte de poulet brandie comme un talisman c'est bien sûr démodé, néanmoins elle n'a pas d'arme. A proprement dit bien sûr. Elle a toujours pensé que son cynisme pouvait être redoutable, et si ça ne suffit pas elle a toujours le couteau pliant qui se trouve toujours dans une de ses poches.Métier Elle est libraire. Ce n'est pas le métier le plus passionnant qui soit mais ça semble lui plaire et la librairie qu'elle tient est un cadeau de son père, autant dire qu'elle est gagnante sur tous les tableaux. Groupe Sorcerers. Avatar Kat Dennings.Crédits Tchapalow & Tumblr & Giphy


   
We need to know you
Les informations complémentaires.


   
† Caractère

Il existe deux images de sorcières communément admises. La première montre les sorcières comme des jeunes filles douces, dotées d'une myriade de talents et d'une beauté à couper le souffle qui leurs permettront de faire le bien autour d'elles, un peu comme de bien jolie marraine la bonne fée. La seconde montre des vieilles dames bossues et très souvent très laides toujours habitées d'une envie de faire le mal ou encore de manger des petits enfants pas toujours très innocents. Seulement ce qui peut se raconter dans le monde n'est pas l'exacte vérité, et je ne me compte pas vraiment de l'une ou de l'autre de ces deux catégories ; je me suis toujours contentée de vivre ma vie, écoutant distraitement les consignes de ma famille, leurs conseils, et désobéissant presque systématiquement à leurs ordres parce que j'avais quelques problèmes avec l'autorité. J'étais comme tous les enfants qu'ils soient riches ou pauvre, sorciers ou humain. Et le moins que je puisse dire c'est qu'en grandissant je n'ai pas vraiment changé, mais le est que ces « pouvoirs » ou tout du moins ce don de sorcellerie apparaissait comme quelque chose que l'on devait cacher et étant môme j'avais surtout envie de me vanter d'être un peu comme Harry Potter, le balais et la balafre en moins. Enfin, ce que je prenais à l'époque pour une brimade de plus, une façon singulière de m'empêcher de tourner en rond, m’apparaît aujourd'hui comme une évidence : mieux vaut ne pas trop jouer avec le feu ; après tout on a fait brûler des femmes pour beaucoup moins que ça. Seulement il est parfois bien difficile de courir après son propre tempérament, savoir rattraper son impulsivité avant même que les mots ne s'échappent et faire taire ce cynisme qui vous ronge de l'intérieur... Impossible. Tout sort dans un flot ininterrompues de banalités outrageantes sous un air d'indolences quand il ne s'agit pas d'une vulgarité exacerbées autant dans l'acte que dans la parole. Je ne suis pas douce. Pas plus que je suis discrète, mais je tente de faire avec, et j'oserais même dire que si cela ne plaît pas à quelqu'un, que se quelqu'un aille se faire voir. Car après tout qui suis je si ce n'est ce que le monde a façonné ? Rien. Rien du tout.

   † Manies

Mes manies sont nombreuses, mais il y en a certaines plus gênantes ou habituelles que d'autres. Par exemple, je suis ce que j'appelle une « Maniaque de l'ordre dans le désordre » ou une « bordélique avec limite », autrement dit je ne range pas très souvent mes affaires, mais quand ça me prend je récure tout du sol au plafond. Néanmoins les seules choses étant toujours ordonnées sont les objets me servant dans la pratique de ma magie. J'adore cuisiner, et j'aime beaucoup lire, je dirais même que la vie parfaite serait une combinaison savante entre manger ce qu'on a cuisiner en lisant un bon roman. J'ai lu tous les Harry Potter, et j'étais persuadée quand j'étais gamine d'être une sorcière, ça n'a pas loupé, du coup je me sens privilégiée par le destin. Les hommes en uniformes me font beaucoup d'effets mais surtout durant les spectacles de strip-tease, parce que quand le shérif met une amende sur mon pare-brise aussi charmant soit-il dans son uniforme, je le déteste. Je suis allergique aux poils de chat, mais je n'aime pas les chiens, donc j'ai adopté un poisson rouge nommé Bubulle. Et je crois avoir fait le tour des faits les plus importants, gardons un peu de mystère.

   ☽ Comment vit-il sa nature ?

Ma nature de sorcière ? Je crois que si personne ne me l'avait dit je ne l'aurais jamais su. Enfin, ce n'est pas une chose qui saute aux yeux, et je ne peux pas dire que le don inné pour le vaudou soit particulièrement dérangeant. Je vis très bien avec, je me plais même dans cette carrière voilée de sorcières qui sert à tout, parce que soyons clairs je ne me suis jamais vraiment prononcé en faveur d'un camp ou de l'autre, je préfère faire comme le reste de ma famille : œuvré pour la neutralité. Bien sûr, le fait que ma mère ai un peu péter un boulon et qu'elle se soit rallier à l'ordre de l'éternité ne m'aide pas beaucoup dans ma volonté de rester parfaitement neutre, mais je tente au jour le jour de repousser leurs avances. Je me dis qu'au final, peut être aux portes de la mort, j'accepterais enfin leurs offres, terrassées par la peur de la mort ou tout du moins de l'inconnu, mais en attendant je préfère croire qu'en restant à la limite du bien et du mal je gagne une petite place au paradis. C'est pas cher payé et c'est pas trop mal placé.

   ☽ Ce qu'il pense des autres races et du coming out des faes et des lycans

Je n'étais pas née lorsque les faes sont sorties de leur placard pour être enfermé dans des parcs naturels digne des plus vilaines prisons du pays. En revanche j'étais bel et bien là quand les loup-garous ont décidé de révéler leurs existences aux yeux d'un public encore relativement ignorant de toutes cette vie souterraine. Et je dois avouer que ça a commencé à m'inquiéter, je me suis dis qu'en toute logique, les Humains « normaux » allaient commencer à se dire que si les faes existaient, que les lycanthropes aussi, il n'y avait pas de raison pour que les autres créatures qu'ils pensaient jusqu'alors imaginaires soient elles aussi réelles. Ces ce raisonnement qui m'a fait peur, c'est ce raisonnement qui m'a amené à m'imaginer en train de me balancer au bout d'une corde, noyée au fond d'un lac ou encore brûler vive. Je ne suis pas comme eux, je n'ai pas le courage qu'ils ont et même si je n'ai pas honte de ce que je suis, je ne suis pas prête à endurer la haine des gens qui m'ont peut être un jour apprécié.


   
PSEUDO Tchapalow ou Daidai AGE 24ans FILLE OU MEC Fille, que dis-je, FEMME! *sort* PRESENCE Un peu tous les jours normalement. DE QUEL PAYS TU VIENS Je viens de France. Tu nous connais d'où ? De facebook, il y avait des liens pour des scenarii SCENARIO OU INVENTE Inventé!

   
   



   
by SerialWords.






Dernière édition par Letha Gardener le Ven 12 Sep - 21:09, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Letha Gardener ▲ I'd rather be a killer than a victim   Ven 12 Sep - 13:52


   



   
Death is only the beginning.
Nothing is permanent, not even death.

   

 

ALL FIREFLIES ARE BLACK IN MY SKY