AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

blablablablabla

Partagez | .
 

 cynical asshole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: cynical asshole   Mer 9 Juil - 18:16





CAIN JOSEPH STONE
feat Liev Schreiber

Nom Stone. Comme Stone. Avorton d'un Dragoman-Stonevsky. Circoncit en Stone. Balayant des racines ancrées dans les prairies roumaines. Rien à ajouter. Il gardera les discours fielleux sur l'ancienneté de la lignée. Aucune importance.Prénom(s) Cain. Court. Ça se retient vite. Joseph un prénom biblique qui vient teinter sa condition d'ironie. Comme tout le reste. Race Lycanthrope. Homme-loup. Loup-Garou. Thérianthrope. Blablabla.Les sobriquets ne manquent pas. Amérique, Europe de l'Est. Les télévangélistes le qualifieront tous de créature diabolique. A cela il dit : ainsi soit-il. Rang Alpha de la meute de Texarkana. Un rang dont il accepte toutes les responsabilités. Parce qu'il est né pour l'occuper. Né meneur. Son pouvoir n'est pas à remettre en cause. Comme il ne remet pas en cause les arcanes qui l'y ont mené. Lorsqu'il parle, Cain, tout le monde se tait et tend l'oreille. Parfois le respect n'est pas un signe de soumission. Parfois la soumission n'est pas un signe de respect. Au sein de la meute, il est le seul à gager des deux. Age Cent soixante treize années vécues, survécus. Cain en parait un peu plus de quarante. Le temps n'a pas d'age qu'il se répète parfois, pour tromper la lassitude et l'ennuie qui accompagnent une telle longévité. Nationalité et Origines les générations se sont succédées sur le sol américain. toutefois, Cain tire ses origines d'une vieille Roumanie chantant sa beauté au rythme des   dobă embrasés. Pouvoirs Peu importe ce que les folkores racontent au sujet des lycans. Sachez que seul le quart des racontars est proche de la réalité. Le reste n'est que le fruit d'une imagination débordante que les humains ont tendance à trop faire fonctionner. Les créatures "surnaturelles" sont nombreuses et, les derniers événements n'ont révélé que le sommet de l'iceberg. Cain, il n'a pas de réel pouvoir en tant que tel. Cain canalise simplement la magie de la meute - il sert un peu d'hôte, de réservoir. Il est ainsi capable d'amplifier les sentiments qu'il veut communiquer à sa meute, étendre son influence. Il est capable d'échanger avec les membres  sans avoir à parler, grâce à un lien psychique mis en place au moment où ils intègrent son cercle.Arme de prédilection Son loup qu'il porte toujours à fleur de peau, le rendant particulièrement irascible et imprévisible. Avec lequel, pourtant, il est en totale harmonie. Ses crocs, ses griffes. La puissance conférée par la nature et sa position au sein de la meute. La simplicité peut se révéler être la meilleure des stratégies. Métier Proprio du Blue Gorilla GarageGroupe Lycans Avatar Liev Schreiber Crédits raydonovantumblr


We need to know you
Les informations complémentaires.

† Caractère Bien avant d’être Alpha, Cain est un homme avec tout ce que cela implique.  Et autant le préciser tout de suite, ne sont pas encore nées celles qui réussiront à décortiquer la pensée masculine. Avant d’invoquer  son aura de mâle dominant, Cain a d’abord appris à maîtriser son attitude. Charismatique, il l’a toujours été. Ses apparitions  ont toujours stimulé les foules. Sa stature athlétique soutenue par une charpente solide y a certainement pris part. Sa parole vaut de l’or, sa gestuelle rasure, tout en lui revendique une certaine confiance, une détermination. Cain est peut-être un homme mais,  il écoute. Il ne fait pas qu’entendre, il y ajoute la dimension compréhensive. Il a toujours inspiré cette quiétude qui amène les plus alarmés à parler. Se confier. Plus fort que lui, ses instincts primaires sont quintuplés. Son instinct de protection,lui, a tendance à lui inspirer une certaine agressivité qui se ressentira facilement. Sa colère est flagrante et passe à travers le lien qu’il possède avec le corpus. Cain est un homme qui pardonne mais qui n’oublie pas. Son sens de l’honneur en fait une personne de confiance et, il s’applique à respecter les codes antédiluviens. Cependant, penser qu’il est sensible serait une grave erreur . Le moins que l’on puisse dire le concernant c’est qu’il est implacable. Son jugement est juste, ses actes toujours réfléchis. Les années lui ont apporté sagesse mais n’ont assurément pas émoussé sa dangerosité. Prenez garde à ne pas outrecuider les limites imposées autrement, il se montrera sans scrupule, sans pitié, prier ne vous sera, alors, plus d’aucune aide. Sa confiance est difficile à gagner néanmoins lorsqu’il vous l’accorde, vous êtes sûr d’être sous sa pleine protection. Ne le décevez pas et tout ira pour le mieux, dans le meilleur des mondes. N’oubliez pas qu’il serait parfaitement capable de se trancher les veines pour vous à condition que votre soumission soit totale. Il a une intolérance aux insubordinations et n’hésiterait pas à punir, dans la douleur. Sous des airs impassibles se cache un humour subtile qui se teinte généralement de sarcasmes cinglants. Toutefois, il n'est pas insensible aux remarques potaches et aux jeux de mots grivois. Sa position hiérarchique ne le rend pas éthéré, au contraire, lui octroie une accessibilité incongrue. Cain va également à l'église tous les dimanches, il possède en effet, une foi inébranlable en Dieu. Lui qui a besoin de se sentir infiniment petit. Lui qui s'accroche comme un damné à la seule lueur d'espoir. Lui qui a besoin d'absolution. Il doit savoir comment maîtriser les à coup, la culpabilité des horreurs produites et vécues. Autrement dit, Cain Stone est un homme comme un autre avec ses qualités et ses défauts qu'il assume pleinement.
† Manies Cain est le fruit d’une époque aujourd’hui révolue dont il conserve toutefois certains travers. Issu d’une famille de la bourgeoisie sudiste, en l’an de grâce 1841 et ayant grandi au sein d’une plantation, il a pour habitude de se réveiller à l’aube pour courir, se balader au sein de son territoire. Surveiller. Cain est territorial, sans grand étonnement. Cain n’a jamais eu besoin d’une quantité importante de sommeil et cela n’a jamais influé sur son humeur. De cette époque, il a conservé une certaine diplomatie, une éloquence et des valeurs totalement obsolètes, de nos jours. S’il a oublié comment se comporter avec courtoisie et les manières délicates de faire la cour à une donzelle, il est , en revanche, parfaitement poli et estime qu’il n’est pas nécessaire de faire preuve de grossièreté devant elle. On peut dire qu’il est presque chevaleresque. Il n’hésiterait pas, si la situation l’exige, à assommer une demoiselle trop volubile qui mettrait sa vie et la sienne en danger. Il chasse souvent le gibier, une manière de se détendre, de confiner ses responsabilités dans un coin de sa mémoire, le temps d’une escapade. S’il est introuvable – ce qui est rarement le cas – c’est qu’il est surement dans les bois, près d’une clairière qu’il affectionne et où il part méditer. Son rang au sein de la meute limite les activités en parallèle mais, tous les soirs, il lit des bouquins qu’il a chichement conservés. Sa préférence va au poèmes : Longefellow, Poe , Frost, Sandburg. Cain a toujours aimé la beauté, qu'importe la forme qu'elle revêt. De fait, il s'intéresse énormément à l'art et, il lui arrive parfois d'acheter certaines œuvres, il possède d'ailleurs une petite collection.
☽ Comment vit-il sa nature ? Sa nature a été un choix. Son arrière-grand-père était lycan. Cain a grandi dans le secret. Un secret de famille transmit de génération en génération aux individus mâles  et à leurs filles et épouses, conséquemment. Il a eu le choix comme tous les hommes de sa famille avant lui. Son père n’a pas survécu à la transformation et malgré les jérémiades de sa mère, Cain s’est fait mordre par cet oncle qu’il admirait tant. Cet oncle qui à l’époque régissait, maître incontesté, la meute de Texarkana. Ce même oncle qui, quelques années plus tard, allait finir par le considérer comme un adversaire de taille. Un concurrent. Certainement pas à tort. Quoiqu’il en soit, de l’extrême douleur qui lui broya les os et déchira ses tripes, Cain tira une certaine satisfaction. Ce fut comme une seconde naissance avec des sensations amplifiées, magnifiées. Ses sens devinrent plus aiguisés. La souffrance a bien vite laissé place à   la jouissance pure. Il a tôt fait de s’accommoder du loup toujours présent à la surface et qui, au début, s’invitait à l’improviste. Aujourd’hui, son loup lui est de bon conseil et lui semble indispensable à sa survie. Deux entités dans une seule et même enveloppe charnelle qui cohabitent en parfaite synergie.
☽ Ce qu'il pense des autres races et du coming out des faes et des lycans Son scepticisme profond et son pragmatisme se sont vite transformés en crédulité suspicieuse. L’existence d’autres « races surnaturelles » n’est plus réfutable. Pas depuis le coming out. Et même si, en toute honnêteté, après sa transformation, il lui est arrivé d’être confronté aux membres des différentes factions, Cain avait réussi jusque-là à se complaire dans le déni. Le coming-out des Faes n’a pour lui été que la première étape  d’une réaction en chaîne, qui, il le savait, allait finir par influer sur sa propre race. Que le Marrok ait décidé de révéler leur existence le dépasse complètement.  Il essaye de relativiser en considérant cela comme une nécessité stratégique indispensable à leur protection, leur survie. Une décision qu’il doit appuyer, en tant qu’Alpha, qu’il ait ou non une idée bien arrêtée sur le sujet. Il s’agit avant tout de montrer une cohésion qui, au fond, n’est pas si solide et qui n’attend qu’un énième élément déclencheur pour voler en éclat. Parce qu’aujourd’hui plus que jamais, il doit maintenir les liens resserrés entre les membres de sa meute. Quant aux autres créatures dont notamment les vampires  qu’il ne porte pas particulièrement dans son cœur, il les garde sous surveillance.



PSEUDO Nounours   AGE attention les débordements, oh. FILLE OU MEC fenec - plus souvent l'un que l'autre  PRESENCE souvent.  DE QUEL PAYS TU VIENS la gaule, j'ai une stachmou et un bouclierTu nous connais d'où ? d'une bonasse qui manie bien le fouetSCENARIO OU INVENTE inventé, toujours   





by SerialWords.






Dernière édition par Cain Stone le Mer 27 Aoû - 15:21, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: cynical asshole   Mer 9 Juil - 18:18





MOON CALLED


La beauté invite à la mort et je suis accroc à la douce tonalité de sa sirène. Ce qui est doux devient amer et ce qui est amer devient doux.

1866
- Cain.
Le plancher couvert de parquet en bois de cèdre craquait sous ses pas furibonds. Il avait les mâchoires serrées, si bien que sa peau tendue, paraissait plus claire. Les choses avaient toujours été compliquées, les choses avaient toujours été simples, toujours tanguant d’une rive à l’autre. Stonehaven. Stoneheaven comme certains l’appelaient, une résidence construite dans le plus pur style colonial, bâtit sur le modèle athénien. Dans ce temple-ci, ne vivaient guère des dieux mais, des créatures vouées au feu éternel. Qui, pourtant, portaient toutes autour de leurs cous, le symbole d’une foi chrétienne, inébranlable, inégalable pour bien des raisons. Des raisons qui échappaient au plus stupide d’entre eux. Cain Stone. Le dernier fils. Celui qui aurait dû finir pasteur. Consacré sa vie au créateur. Ils avaient, les Stone, la particularité d’avoir conservé les mœurs harnachées aux cœurs de leurs ancêtres, ils étaient orthodoxes, catholiques, protestants. Tout et rien à la fois. Facilement. Ils étaient avant tout prêts à s’intégrer, prêts à se cacher, prêts à affirmer ce qu’ils avaient toujours été. Les mâles. Sensibles au baiser de la lune, à la mélodie extatique qu’elle leur jouait. Ils avaient foi, en l’astre nocturne et comme cet astre, ils avaient une face cachée. La beauté effroyable, la beauté condamnable. La sauvagerie. La nature. Cain Stone. Il avançait, donc, défonçant les portes, les ouvrant à grandes volées, le temps comptait, le temps posait problème. Le temps, seigneur tout puissant, mentait, le contrôlait, le pressait, lui susurrait : « qu’attends-tu, mon doux, que veux-tu ». Un murmure qui le rendait fou.
- Cain.
Son aimée lui emboitait le pas, essayait, du moins. Semée, elle haletait, quelques perles de sueurs traçant des sillons le long de ses tempes, passant par ses joues pour finir leur course lambine sur son cou. Ses cheveux en bataille n’étaient plus tenus que par quelques courageuses épingles. Ses anglaises n’en étaient plus. Elle aurait aimé qu’il renonce à cette absurdité, elle aurait aimé qu’il tienne suffisamment à elle pour envisager la vie humaine à ses côtés, elle avait désiré tant de choses, tant de choses qu’il se refusait de lui octroyer.
- Je t’en prie.
Elle implorait, son visage inondé de larme affichait les reliquats de nuits passées à se morfondre, à l’injurier, à lui crier son amour et sa portée mais surtout,  à se faire refouler. Sa décision était prise. Cain le lui avait bien fait comprendre. Jebediah , son mentor et oncle, représentait un tout auquel il avait toujours aveuglément accordé respect et affection, bien mieux que ce père trop faible qui avait succombé à la morsure, incapable de supporter le déchirement qui s’en était pris à lui. Perdant la tête tout aussi littéralement sur décision de l’Alpha qui n’était autre que son oncle, Jebediah. Les cavaleries s’entretuaient à travers tous les états du sud, seules quelques plantations étaient épargnées par les répercussions du mouvement anti-esclavagiste. Nord. Sud. Un même pays. Une division. Une scission. Nord contre sud. Cain Stone. Il avait donné. Il avait vu ceux qu’il avait connu enfant, éviscérés, gisant en plein champ de bataille au nom d’une mentalité étriquée. Foncièrement abolitionniste, Cain, avait grandi là où il ne faisait pas bon de l’être. Là où l’opposition était muette. Un jour, il était passé de puîné à propriétaire terrien, son aîné n’ayant pas survécu à la guerre qui faisait rage. Il avait un territoire à protéger. Tant de gens avaient payé le prix fort. La nuit recelait des cauchemars qui le rendaient dépendant à l’opium qu’il s’était dégoté. Il avait vaillamment combattu  et c’est dans le chaos le plus complet qu’il avait fini par comprendre où il devait se rendre. Il avait survécu aux tirs de ces pistolets à percussion qu’il entendait partout, leur hurlement mêlé à celui des combattants qui chargeaient droit sur la mort. L’être humain était d’une beauté époustouflante, si fragile, si inerte. Si infime. Et puis, c’était son héritage. Il allait simplement s’en montrer digne. Chez lui, en Virginie. Il fit volteface, arrêtant sa progression, plantant son regard dans celui de celle qu’il avait sincèrement aimé et qui, avec le temps, ne serait plus qu’un lointain souvenir à l’odeur de lavande et de camomille. L’amour était une chose, la mort, la dévotion aussi.
- Pourquoi suivre le vol d’une chanson ?
- Longfellow.
Il y avait la liberté et l’instinct communautaire. Il y avait un monde auquel il appartenait et ce, depuis toujours.


Lorsqu’on est lycan on apprend à ne pas fuir le temps et le temps, lui, à ne pas nous flouer. Cain traversa les siècles, suivant son oncle à travers ses périples, ses croisades, ses luttes de territoire. Longtemps, il en fut le 1er lieutenant. Longtemps, il en fut un faire-valoir.  Longtemps. Long.temps. Une situation dont il se complaisait grandement. Cain furtif, fut la constante pour tous ces éphémères qu’il croisa sur son chemin. Dont il fut parfois l’éphémère. Il la sentait, au fond de lui, la force qui somnolait, anesthésiée par l’inconscience, le rejet. Son loup s’acharnait contre cette partie humaine qui le bridait et le sommait de rester en retrait. Cette partie qui le bousillait. Muselé, frustré, il vécut dans l’instabilité- se transformant de manière toujours plus douloureuse, plus incontrôlable.  Il sema derrière lui quelques corps. Avant de trouver un terrain d’entente. Entre sa partie lupine et sa partie humaine. Il apprit à la comprendre, à anticiper ses besoins pour vivre en harmonie. Il apprit donc à consulter ses instincts de loup dans sa vie quotidienne. Cain Stone eut recours à de nombreuses identités durant l'époque bénie où l'existence de son espèce était un secret de polichinelle connu uniquement de certains membres d'organisation gouvernementales. Il eut de nombreuses compagnes, de nombreux descendants qui, pour la plupart ne survécurent pas à la transformation, ne dépassèrent pas quelques stades de développement embryonnaires, vite avortés du monde alors que lui, lui, demeurait inchangé. La jeunesse sur ses traits. Il les vit, ces parts de son être, naître de rien, retourner à la poussière. Il les pleura, enfouit les souvenirs dans une part de sa mémoire mais, jamais ne les oublia. Le temps allié des bons jours, les souvenirs alliés des mauvais. Jebediah régnait d'une main de fer, exécutant les règles parfois même dans la terreur, Jebediah puisait dans la crainte qu'il inspirait la puissance dont il avait besoin pour asseoir davantage son autorité. Pour s'élever au rang de déité. Pour faire ce dont il ne lui était pourtant pas permis. Tuer, violer. Il décima des peuples et Cain, ferma les yeux. Refusant de croire ce qui ne lui avait été donné de voir. Il nagea des années durant dans le déni, accoutumé aux œillères, accoutumé au caractère soupe au lait de celui dont il partageait le sang. Il détourna le regard. Porté vers cet ailleurs qui ne lui promettait rien qui vaille. Sa situation était confortable. Confortablement dégueulasse.

1941
- Tu n’as pas besoin de moi, la meute s’en sortira très bien tant que tu seras là et toi, tant que le Marrok le sera.
Des « au revoir » dépourvus de sentimentalisme. Dans la continuité. C’était leur norme. Si Cain fut longtemps floué, Jebediah, lui, était parfaitement conscient qu’il existait une menace. A cette époque déjà, leur différence sautait aux yeux. Lorsque Cain était compréhensif, Jebediah, lui, faisait preuve d’un esprit trop étriqué. Les membres de la meute le savait, ce départ impromptu pour l’Europe et la guerre qui s’y déroulait depuis des mois allait signer l’arrêt de mort de bon nombre d’entre eux. Cette époque fut justement l’amorce d’un processus de dégradation auquel ils allaient tous être confrontés. Il ne revint pas, Cain, après la signature de l’armistice. Tombé sous le charme d’une France résistante, d’une résistante, il s’y installa plus de trois décennies. Avant de retourner au bercail, incapable d'évoluer en dehors de la meute, en dehors de son bercail, Texarkana. Parce qu’à chaque fois qu’il abandonnait la meute, il abandonnait son rôle de 1 er Lieutenant. L’infortune de ses remplaçants (la plupart tués lors d’altercations) faisait son bonheur. Il débarquait toujours lorsque la place était vacante et toujours, Jebediah accueillait l’enfant prodige, les bras écartés, dans une accolade à l’affection surjouée. Il était conscient, Cain, que quelque chose se passait, son loup le lui hurlait constamment. Méfie-toi, méfie-toi. Il prit part à tous les conflits qui divisèrent le monde, Cain Stone. Celui qui revenait toujours. Toujours plus vivant, toujours plus fort. Toujours plus irritable. Il revint un beau matin, survivant d’une énième existence pour constater lui-même que rien n’avait changé. Que l’Alpha était toujours aussi sanguinaire et instable. Il le vit, cette-fois. Qu’il fallait faire quelque chose. Seulement, le timing restait mauvais. Les conjonctures lui rendaient la tache bien trop ardue. La patience allait être l’une des qualités dont il devait absolument se munir. S’il n’était que 1 er lieutenant, il allait toutefois faire le possible et l’impossible pour influer. Pour que sa voix se porte bien au-delà de celle de cet oncle si indolent. Il n’avait plus le choix, son loup l’exigeait, le lui ordonnait toujours plus véhément. De moins en moins sensible à l'appel de l'Alpha. De moins en moins aveugle. De moins en moins égoïste. Étrange, pourtant, pour un lycan.

- Un p’tit nouveau, il se montre encore très agité.
Il s’était avancé laissant son aura détoner dans la pièce plongée dans le noir. A son approche, le jeune loup présenta son abdomen, là où la chair était tendre et où un coup pouvait assurément être fatal. Un air satisfait vint  prendre forme sur son visage. Le gamin était doté d’un bon instinct de survie, il allait pouvoir jouir d'un accompagnement jusqu'à ce qu'il faille faire le choix de rejoindre la meute ou de se tourner vers une autre. En attendant, il allait faire tout ce qui était en son pouvoir pour que tout se passe sans réelle encombre.
- As-tu détecté une odeur particulière ?
- Je n’ai pas reconnu d’odeur familière. Si quelqu'un l'un mordu, ce n'était pas l'un des nôtres, j'peux te l'assurer.
Le lendemain, c’est à une dépouille qu'il fit à nouveau face. Jebediah. Une décision inexplicable.  Et qui ne fut suivi effectivement d’aucune explication. Un débordement. Un énième débordement. Il fallait agir d'urgence. Pas attendre qu'un événement affaiblisse l'alpha. Il devait le défier. Son rang le lui permettait. Il devait le faire, incessamment sous peu. Il le fit, quelques jours plus tard. Le Marrok en fut prévenu in extremis. Le Marrok lui parut être le cadet de ses soucis, la question sur l'intégrité de Jebediah demeurait prépondérante.
C'était en 2004. C'était trop tôt, c'était trop  tard. Le sang gicla, ce jour-là. Le sang se déversa au sol comme une rivière d'un pourpre iridescent. Le combat fut amorcé sous forme humaine. A dire vrai, il ne se souvient pas quand exactement ils passèrent tous deux sous forme lupine.  Ce dont il se souvient clairement, c'est le goût de l'hémoglobine. Il sut, ce jour-là, quelle était la saveur de son propre sang. Il apprécia toutes ses fragrances, il se laissa emporté par l'ivresse. Il acquit la certitude qu'aussi loin qu'il aurait pu voir à travers son passé et déchiffrer ses envies les plus enfouies, il avait toujours voulu défier Jebediah. Alpha il devint, Alpha il resterait jusqu'à son dernier souffle. Il était ainsi fait. Ainsi fut donc la défaite de cet oncle qui jamais ne réussit à avaler sa déchéance.

Cain Stone avait trop longtemps fermé les yeux sur les pratiques peu recommandables.  
Il les condamnait désormais vivement.







by SerialWords.






Dernière édition par Cain Stone le Mer 3 Sep - 18:45, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: cynical asshole   Mer 9 Juil - 21:49

Hello, chef :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sebastian Jenkins

Admin


Messages : 769

MessageSujet: Re: cynical asshole   Jeu 10 Juil - 8:48

Bonjour M'sieur Grand-Chef !

   

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://bloodofheroes.forumactif.org/
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: cynical asshole   Jeu 10 Juil - 9:35

Tu gardes sexy bitch finalement?    

Le stachmou m'a butée du slip!
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org

Invité

Invité



MessageSujet: Re: cynical asshole   Ven 22 Aoû - 22:03

Tu es mon Alpha - ô grand maître - ou un Alpha venu d'ailleurs ? Ahahahah je n'étais même pas venue par ici - fouettez moi à volonté   
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: cynical asshole   Dim 24 Aoû - 13:10

Bienvenuuuuuuuuuuue :3 J'aime ton avatar *-*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: cynical asshole   Dim 24 Aoû - 13:15

J'avais pas vu que tu avais changé ma bibiche *-*

_________________

"The crack inside your fucking heart is me"
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org

Invité

Invité



MessageSujet: Re: cynical asshole   Dim 24 Aoû - 19:58

Déjà, merci, vous êtes des beboms

Je suis l'Alpha, Alaric. Soumets-toi ( avec un avatar comme le tien, tu vends du rêve)

Raven - le tien est magnifique   

Dangara - Datura - bombasse : t'as vu ? Moins beau mais sérieux il a sérieusement une gueule de lupin ce mec, c'est surnaturel

bref, j'ai grand intérêt à faire chauffer le clavier, moi .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sebastian Jenkins

Admin


Messages : 769

MessageSujet: Re: cynical asshole   Dim 24 Aoû - 20:20

Oww il est génial cet avatar *_*

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://bloodofheroes.forumactif.org/
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: cynical asshole   Dim 24 Aoû - 20:31

Moi je l'ai toujours trouvé sexy le Liev *-* C'est le côté dents de sabre dans Wolverine ahahah

_________________

"The crack inside your fucking heart is me"
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org
avatar
Aisling Lorcan



Messages : 355

MessageSujet: Re: cynical asshole   Lun 25 Aoû - 11:59

Ça, c'est une tête d'alpha, mais d'alpha pas franchement super rassurant XD

Et à part dents de sabre, je sais pas du tout quels autres rôles il a pu avoir :x


_________________
..
Yep. Those are food porn shots
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: cynical asshole   Mar 26 Aoû - 0:32

Il a joué dans Salt aussi et dans les premiers Scream (1 à 3) et dans Les Experts, et... je vais m'arrêter là sinon vous allez croire que j'fais une fixation sur ce mec (et vous auriez peut-être pas tout à fait tort)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: cynical asshole   Mar 26 Aoû - 17:02

Je me soumets avec joie, parce que je ne suis pas d'accord Liev est parfait
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: cynical asshole   Mar 26 Aoû - 17:14

Ludies - mais trop. Liev a un certain charisme, je trouve.

Datura - le côté j'ai les crocs et en plus, tu l'auras en Alpha. Mais que demande le peuple ?

Aisling - il est rassurant pour les membres d'sa meute, ça lui suffit déjà. Les faes, il s'en carre. ( cela dit, Lorcan pourrait lui faire sa vaisselle et son ménage, à l'occaz')  

Raven -haha - il a joué dans " l'amour aux temps du choléra" ( un rôle exécrable mais, c'est Liev, on lui pardonne tout) [fangirlons en choeur, c'est pas interdit]  What a Face

Alaric - dommage que t'puisses pas être la lupa ( moi, j'dis "imprégnation vite fait" et vegas, darling)

merci,

ps : j'espère que je serai à la hauteur. Je le peaufine le personnage - c'est pour ça que je suis en deux d'tens'


Dernière édition par Cain Stone le Mar 26 Aoû - 18:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: cynical asshole   Mar 26 Aoû - 17:16

Au moins il sera sûr que Dangara ne le poutrera pas XD Faut qu'on discute de notre lien et notre passé parce que je disais que Dangara aurait pu le soutenir pour qu'il prenne la tête de la meute

_________________

"The crack inside your fucking heart is me"
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org

Invité

Invité



MessageSujet: Re: cynical asshole   Mar 26 Aoû - 17:19

Je te mpotte, ma pote.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: cynical asshole   Mar 26 Aoû - 17:22

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

_________________

"The crack inside your fucking heart is me"
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org
avatar
Aisling Lorcan



Messages : 355

MessageSujet: Re: cynical asshole   Mar 26 Aoû - 18:27

Si Aisling lui fait sa vaisselle et son ménage, Mr Stone aurait une dette envers elle, et même si elle est sympa, faut éviter de contracter une dette envers un Fae, sauf si c'est elle qui lui doit quelque chose XD Du coup, s'il s'en carre, il devrait quand même prendre des cours pour éviter de se faire avoir XDDDD

Bref. Avatar + Rôle + tes réponses = aucun doute que Cain sera carrément à la hauteur. J'ai hâte de lire ta fiche

_________________
..
Yep. Those are food porn shots
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: cynical asshole   Mer 27 Aoû - 15:30

Tss. S'il lui a sauvé la vie, un jour. wesh. ( les négociations risquent d'être serrées)

Comment tu m'mets la pression, Isil. What a Face (merci )

ça avance. ça avance. au compte goutte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: cynical asshole   Mer 27 Aoû - 18:11

Ton début de fiche

_________________

"The crack inside your fucking heart is me"
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org
avatar
Aisling Lorcan



Messages : 355

MessageSujet: Re: cynical asshole   Mer 27 Aoû - 19:47

Je plussoie

Hm. Si Cain lui a un jour sauvé la vie, Aisling lui ferait pas seulement l'ménage et la vaisselle, elle lui ferait aussi ses repas. Mais ouais, négociations serrées et cadrées, en mode duel à OK Corral XD

Z'êtes des bons keu même ici de ceux que j'ai lu.


_________________
..
Yep. Those are food porn shots
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: cynical asshole   Jeu 28 Aoû - 7:32

Welcome!! quel avatar de fifou, ça correspond bien au rôle de Cain bon courage pour ta rédaction j'ai hâte de lire ça
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: cynical asshole   Ven 29 Aoû - 18:27

Comment j'suis encore plus motivée là ( surtout depuis que j'ai commencé les Mercy Thompson) , tant mieux si ça ressemble à quelque chose xDDD

Aisling ( je peux en dire de même dans ton cas) ---> que ménage, vaisselle, repas ? Elle devrait lui consacrer le restant de ses jours, pardi !

Hershel - ( Hunnam et moi, longue histoire tumultueuse, j'te raconterai ça un jour, peut-être) merci * file réfléchir à sa fiche*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aisling Lorcan



Messages : 355

MessageSujet: Re: cynical asshole   Sam 30 Aoû - 10:40

Le restant de ses jours ça ferait long et c'est Cain qui claquera l'premier par rapport à sa longévité de Fae ( ๑‾̀◡‾́)σ» Sauf si Aisling se prend du fer dans la tronche... Aherm.

Bon courage pour l'histoire (ノ◕ヮ◕)ノ*:・゚✧

_________________
..
Yep. Those are food porn shots
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: cynical asshole   

Revenir en haut Aller en bas
 

cynical asshole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Demetrios - The BIG cynical adventure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shifting Shadows :: BECOME WHO YOU REALLY ARE :: THIS IS WHO I AM :: game over, try again-