AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

blablablablabla

Partagez | .
 

 Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Ven 22 Aoû - 14:28





Delilah McLeon
feat Natalie Dormer

Nom McLeon Prénom(s) Delilah Race Fae ; Alfar Rang Je ne réponds qu'à moi-même, Unseelies. Age 1262 ans, 25 ans d’apparence. Nationalité et Origines Anglaise et Irlandaise Pouvoirs Un certain contrôle des éléments, et particulièrement la nature.Arme de prédilection Une petite dague avec une poignée représentant un lynx. La lame est enchantée pour endormir celui ou celle qu'elle blesse.MétierProprio d'un club très réputé Groupe Faes  Avatar Natalie Dormer Crédits Moi-même, Unicat


We need to know you
Les informations complémentaires.


† Caractère
Delilah, c’est un peu l’inverse d’un tic-tac. A l’extérieur elle est glacée, froide, hautaine même, mais quand quelqu’un arrive à percer ses épaisses barrières et à lui enlever ses nombreux masques, elle est une personne d’une douceur et d’une décence admirable.  Quand on vit aussi longtemps que Delilah a vécu, on apprend à ne pas faire confiance à tout le monde, on sait comment est faite la nature humaine, et même des autres créatures. Et si le temps l’a adoucie, il l’a aussi rendue plus méfiante et moins accessible. Vous voyez les héroïnes super mystérieuses, celles qui quand elles vous regardent, vous vous sentez d’un coup tout petit ? Eh bien, Lilah’ est dans cette catégorie, intimidante au possible, par sa beauté, mais aussi par son regard d’un bleu glaçant. Elle n’est pas très bavarde, et n’adresse la parole à quelqu’un que lorsqu’elle le juge nécessaire, il n’est donc pas rare qu’elle ignore complètement quelqu’un qui essaie de faire la conversation, si cela ne l’intéresse pas.

Le paramètre par défaut de l’Alfar, c’est de penser qu’une personne qu’elle rencontre peut lui vouloir du mal. Là où la plupart des gens pensent qu’une personne est gentille jusqu’au jour où elle se trouve ne plus l’être, Delilah pensera l’inverse, et se méfiera de tous les inconnus jusqu’à ce qu’ils prouvent à ses yeux qu’ils ne lui veulent que du bien. C’est là la principale raison pour laquelle elle a si peu d’amis, et autant d’ennemis. Mais comme elle est de nature très indépendante et solitaire, cela n’a jamais été pour elle un très gros problème, au contraire. Elle préfère largement avoir deux amis fidèles qu’une troupe d’hypocrite qui lui mangent dans la main.

En parlant de ça, il y en a beaucoup qui lui mangent dans la main. Très charismatique, elle est aussi très manipulatrice, et arrivera quasiment systématiquement à arriver à ses fins. Et si parfois elle doit employer des méthodes pas très catholiques, ce n’est pas un problème. Elle a un caractère dur et droit, elle ne flanchera pas tant que sa mission n’est pas accomplie. De façon générale, l’Alfar s’entend mieux avec les hommes, ou les créatures de sexe masculin. Elle a toujours trouvé les femmes fausses, et trop centrées sur les apparences, alors que les mecs se prennent bien moins la tête à son goût.

Détestant l’hypocrisie comme elle le fait, elle est très souvent blessante, parce qu’elle manque aussi cruellement de diplomatie. Si une robe fait paraître grosse, si quelque chose ne va pas, elle le dira cash. Et si vous n’êtes pas capable de prendre la critique, ou si vous êtes un peu susceptibles, ça risque d’être un peu difficile pour vous de l’apprécier. Elle sait aussi être assez stricte quand il le faut. Ayant actuellement un métier à responsabilités, elle n’a pas trop le choix.

Mais au fond, Delilah est juste une Alfar en manque d’amour, même si avec sa fierté de fer, c’est la dernière chose qu’elle avouera. Suite à quelques histoires tragiques dans sa vie, elle a eu le cœur brisé plusieurs fois, jusqu’au jour où elle a fini par abandonner toute idée d’être dans une relation sérieuse. Depuis, elle enchaîne les aventures plus ou moins longues, sans jamais s’attacher. Elle a ainsi brisé bien des cœurs sans même s’en rendre compte. Lilah’ est pleine de douceur, pleine d’amour, mais elle a perdu les raisons de le faire.

Parfois, dans ses yeux, on peut apercevoir un moment de faiblesse, un moment durant lequel sa fierté cesse de prendre le dessus sur tout le reste. Mais cela ne dure qu’un bref instant avant que son amertume face à la vie reprenne le dessus. Mais en dépit de tout ça, Delilah aime la vie, et c’est certainement la raison pour laquelle elle a décidé de rester en vie aussi longtemps. Elle aime faire la fête, boire de l’alcool, avoir des parties de jambe en l’air, danser, faire de la musique, lire…

La question est : réussirez-vous à percer les barrières pour connaître la femme blessée, adorable et vulnérable qui se cache sous les nombreux visages de Delilah, ou resterez-vous sur la première impression que vous avez eue, celle d’une femme aigrie, sans tact, froide et dure ? A vous de prendre votre décision.

† Manies
• La nuit, elle fait très régulièrement des cauchemars. Forcément, après 712 années d’existence à devoir se cacher et à perdre des êtres chers, on se fait rattraper par ses vieux démons. Ainsi quand elle dort, elle bouge beaucoup, gémit, et se réveille parfois en sursaut.
• Chez elle, c’est un peu comme un musée. Elle a amassé beaucoup d’objets très vieux avec les années et elle y tient beaucoup. Du coup, quand quelqu’un est chez elle, elle a tendance à tiquer à chaque fois que quelqu’un touche à quelque chose, sortant la réplique bien connue ‘ Fais gaffe, ce truc est plus vieux que tu ne le seras jamais’.
• Elle a une photo de Matthew et une photo du portrait qu’elle a peint de Rodan dans son portefeuille. Elle y tient comme à la prunelle de ses yeux (cf histoire).
• Elle dort souvent la journée comme elle travaille quasiment que de nuit.
• Elle est accroc au café, à la clope, et à la bière.
• Elle collectionne les cartes de visites.
• Elle n’aime pas qu’on la touche sans raison.
• Elle chantonne régulièrement quand elle est toute seule ou quand elle pense que personne ne l’entend.

☽ Comment vit-il sa nature ?
Quand elle était enfant, elle adorait être une Alfar. Elle découvrait ses aptitudes, et notamment son contrôle de la nature. Elle pouvait par exemple approcher presque tous les animaux sans qu’ils ne s’enfuient ou qu’ils ne lui fassent du mal, pouvait faire pousser des petites fleurs,  contrôler les branches des arbres et leurs racines, modeler la terre par la pensée… Et même si c’était des aptitudes assez simples, elle les adorait. Pour ce qui était des autres éléments, elle était aussi capable d’agir un peu dessus, mais beaucoup moins. Quand elle grandit, elle découvrit pour la première fois la cruauté de sa nature immortelle en devant quitter le Seigneur Rodan. Pendant de nombreuses années, elle fut abattue, mais elle savait que cela était dans sa nature, et avec le temps, ce fut quelque chose qu’elle vint à accepter.  Même si certains moments de sa vie ont été plus difficiles que d’autres, elle reste fière d’être une Alfar, et reste fière de ses aptitudes. Et même si elle ne peut utiliser ses pouvoirs que lorsqu’elle est seule, c’est quelque chose dont elle ne se lasse pas.

☽ Ce qu'elle pense des autres races et du coming out des faes et des lycans
Les autres races, Delilah s’en tamponne pas mal. Elle se fiche déjà pas mal de la sienne… Étonnamment, malgré son caractère de merde, Lilah’ est très tolérante, et pas du tout raciste. Elle n’a aucun préjugé sur les autres races, et accepte tout type de personnes. Après, si elle est désagréable, c’est juste parce qu’elle est comme ça, et non parce qu’elle vous juge. Pour ce qui est du coming out des Faes… Elle ne l’a pas beaucoup apprécié. Elle aimait bien sa vie à new York, et devoir partir a été quelque chose de pénible pour elle. Elle vit très bien en se cachant, même si cela demande certains sacrifices. Elle a échappé de peu aux différents recensements, et espère que personne ne se rendra jamais compte de sa nature. Même si ça serait certainement mieux pour elle d’être parmi les siens, elle déteste l’idée d’être confinée quelque part. Enfin, pour le coming out des loups… Bah en vérité, elle n’en a pas grand-chose à faire. Elle trouve juste ça dégueulasse qu’ils soient du coup utilisés pour des opérations militaires, mais bon, ce qui est fait est fait. La force de Lilah’ réside en partie dans le fait qu’elle s’adapte à la situation, toujours. Le poids des années lui a offert cette particularité.


PSEUDO Unicat AGE 21 ans FILLE OU MEC Fille PRESENCE Je devrais passer tous les jours, ou minimum une fois tous les deux jours, même si je RP pas tous les jours :)  DE QUEL PAYS TU VIENS France Tu nous connais d'où ? Blood Of Heroes, grâce à Datu-chou/ SCENARIO OU INVENTE UC





by SerialWords.






Dernière édition par Delilah McLeon le Ven 29 Aoû - 23:06, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Ven 22 Aoû - 14:29





When the real world crashes down
Oh if they could see me now


752 ; L'Âge d'Or ; Alfheim
Dans la cité des Elfes, une naissance est annoncée. Une petite Alfar, avec une touffe blonde sur la tête que ses parents nommèrent Dagmar, ce qui signifie « brillante comme le jour » dans la langue de son peuple. C’était là le tout premier prénom de Lilah’. Ses parents l’adoraient, et pendant plus de trente ans elle eut une vie sans encombre. Elle n’avait à se soucier que de peu de choses : maîtriser ses pouvoirs, aider ses parents à entretenir les cultures desquelles ils vivaient et découvrir tous les secrets du grand manoir des Ingeborg. Ingeborg était le premier nom de famille de Lilah', cela signifie 'protégés par le dieu Ing', le dieu Ing étant le dieu de la fécondité, et de la vie. Dans une campagne Norvégienne était dressée la maison secondaire de sa famille. S’ils avaient une magnifique bâtisse à Alfheim, ses parents aimaient aussi s’isoler de la ville de temps en temps. Ce ne fut qu’en 790, lorsque Lilah’ n’avait encore que 38 ans à l’époque et qu’elle profitait de son adolescence, que la menace des Vikings commençait à peser sur la Norvège. Mais comme leur maison de campagne était reculée, les Ingeborg ne se doutaient de rien. Un jour, en 794, Lilah’ décida de partir seule de la maison, histoire de prendre des vacances loin de ses parents. Son amour du voyage, de l'aventure et de la nature la poussait à vouloir voir plus de choses, de nouveaux paysages, et ainsi elle se mit en route pour la mer. Elle était loin de deviner que sur la route, elle croiserait le chemin d’impitoyables Vikings. Alors qu'elle était arrivée au village dans lequel elle comptait rester quelques jours, mais une horde de Vikings était arrivée pour piller l'endroit. Elle se tapit derrière un arbre, le cœur battant fort dans sa poitrine, priant les divins pour qu’ils passent sans la voir. Mais lorsqu’un des Vikings mit un grand coup de hache dans une maison proche de sa cachette, le cheval de Lilah s’affola et partit en courant, faisant un bruit incroyable. Le Viking s’arrêta alors d’un coup et la découvrit, l’attrapant par les cheveux. Lilah essaya de se défendre par tous les moyens, mais on lui lia les mains et elle resta sans défense. Elle fut jetée aux pieds du chef de l’armée qui déclara. – Jolie femme, je garde.

795 ; Invasion Viking ; Irlande
Cela faisait un peu plus d’un an qu’elle était devenue le jouet du chef. Et elle avait de la chance, parce que le chef était possessif et refusait de partager son jouet. Les autres femmes qui circulaient dans l’armée n’étaient pas aussi chanceuses. Les Vikings l’avaient emmenée en bateau sur une autre terre, et elle avait vite compris que cette terre était l’Irlande. Les six premiers mois en compagnie des Vikings avaient été les pires. Ils étaient dégueulasses, puaient, et certains membres de l’armée avaient trouvé le moyen de passer outre la vigilance du chef pour venir profiter de son corps, jusqu’au jour où le chef s’en était rendu compte. A ce moment-là, il avait commencé par couper la virilité du Viking qu’il avait surpris, avant de lui trancher la tête et de l’enfoncer sur un pic. Après ce jour, le seul à profiter d’elle fut le chef. Elle avait plusieurs fois tenté de s’enfuir, mais en vain. Elle se faisait toujours repérer par les gardes, et était ensuite privée de nourriture pendant plusieurs jours. Refusant de donner son vrai nom aux Vikings, et à quiconque d'ailleurs, Delilah décida de se donner pour nom Debrah McLeon. Elle s’y habitua, avec le temps. Les années passèrent, et au fur et à mesure que les hommes tombaient, Lilah’ était passée d’une armée à l’autre, et ainsi pendant plus de deux-cents ans.

1002 ; Moyen-Âge ; Irlande
Delilah a 250 ans. Après deux-cent-cinq ans passés à voyager avec les Vikings, d’armée en armée, elle a finit par réussir à s'échapper. Depuis déjà de nombreuses années, le Vikings perdaient en puissance, et les armées de faisaient de moins en moins attention à elle. Ils avaient dut penser qu'avec le temps, elle n'allai plus s'enfuir. Mais alors qu'ils faisaient une pose non loin d'une ville, elle alla se mêler à la société Irlandaise. Ils ne la retrouvèrent jamais. Mais Lilah' se rendit vite compte que pour survivre, elle devait trouver de l'argent... Mais elle n'avait pas de compétences particulière, et elle ne pouvait pas utiliser ses pouvoirs... La beauté de la jeune Alfar ne passait pas inaperçu, et ainsi, un jour, la patronne d'une maison close lui proposa un emploi. A cette époque, Lilah’ avait déjà compris que pour sa sécurité, elle devait cacher sa vraie nature et se faire passer pour une humaine. Elle eut vent de ce que l’on faisait à ceux qui n’étaient pas humains, comment les gens pouvaient finir sur un bucher s’ils étaient surpris à pratiquer la magie, et comment déjà un grand nombre de Faes avaient fini en cendres. Même si l’Alfar avait été arrachée à sa culture de longues années auparavant, elle avait le pressentiment que l’âge d’or de sa race était passé. Peu importe où elle regardait, elle ne voyait plus aucun Fae, alors que dans sa jeunesse, personne n’avait besoin de se cacher. On parlait de ce Dieu unique, et on disait que si quelqu’un n’y croyait pas, il méritait la mort. Alors même si elle avait des pouvoirs, même si elle n’était pas comme les autres, elle gardait tout cela enfoui au fond d’elle, et même si ses croyances étaient différentes, elle disait croire en ce Dieu. Vivre dans une maison close n’était pas très glorieux, certes, mais c’était déjà mieux que je de se faire passer dessus par des Vikings dégoûtant. Au moins, elle pouvait prendre des bains, et avait des vêtements propres. Et puis, peut-être qu’avec un peu de chance elle ne tomberait pas que sur des vieux pervers dégueulasses.

Une fois installée, on lui expliqua les règles à respecter, puis elle écouta la patronne parler avec d’autres prostituées. Elle ne comprenait pas tout, mais elle entendit dire quelque chose comme ‘Avec son joli minois, on peut directement la faire passer comme un produit de luxe… Et puis la gamine paraît innocente, ça va nous ramener un sacré paquet’.  Après avoir entendu cela, elle monta dans sa chambre, des questions plein la tête. Elle avait eu la chance de tomber dans un établissement assez réputé, assez chic, alors elle n’allait quand même pas se plaindre. Si elle pouvait rapporter beaucoup d’argent, alors elle ferait de son mieux. Et si elle faisait de son mieux pendant assez longtemps, alors peut-être qu’elle pourrait s’en aller, finalement. Quelques jours plus tard, après qu’on lui ait donné divers tenues et de quoi se maquiller, et se coiffer, elle devait recevoir son premier client. Elle était devant la coiffeuse de sa chambre, et l’amie qu’elle s’était faite lui resserrait son corset, presque jusqu’à ce qu’elle en ait le souffle coupé. La patronne la regardait se préparer à la fenêtre. – On te fait confiance, Debrah. Ton premier client est quelqu’un d’important, il ne faut pas que tu paniques. Il a à peu près ton âge, son père est le seigneur de notre contrée. Il n’a jamais fait l’amour, et son père a employé nos services pour faire grandir son fils avant qu’il ne se marie. C’est un gros contrat pour nous, alors laisse-le te faire ce qu’il veut, du moment qu’il tire son coup.

1012 ; Moyen-Âge ; Irlande
– Debrah ça fait trop paysanne. Tu es dans la cours de notre Seigneur Rodan à présent, plus dans la campagne. Il te faut un nom plus distingué. Dit l’homme qui la guidait à travers le château. Pour l’emmener à sa chambre. – Delilah, c’est mieux. Tu seras Delilah à partir de maintenant. Pendant près de dix ans, elle avait travaillé à la maison close de sa patronne, Thalia. Elle n’était pas fière de tout ce qu’elle avait fait, et préférait ne pas se rappeler de certain de ses clients, mais elle était finalement sortie. C’était dingue comment les choses pouvaient évoluer en peu de temps. Il suffisait d’une seule personne pour tout changer, et cette personne avait été le Seigneur Rodan. Le Seigneur Rodan était un homme très beau, d’une trentaine n’années, qui un an auparavant était passé par la maison close où travaillait l’Alfar. Parmi toutes les femmes disponibles, il avait choisi Lilah’, et ils avaient passé la nuit ensemble. A la grande surprise de la blonde cela dit, il n’avait pas fait que profiter de son corps toute la nuit, ils avaient aussi beaucoup parlé, et elle lui avait raconté comment elle était arrivée ici, sans pour autant lui dire qu’elle n’était pas humaine, et en lui cachant une partie de la vérité. Le Seigneur Rodan avait été le premier homme à être doux avec elle, et celui qui lui a fait découvrir que le sexe pouvait être agréable. Quand il était partit le lendemain, il lui avait dit qu’il reviendrait la chercher. Pleine d’espoir, Delilah avait attendu un mois, deux mois… Et lorsque six mois furent passés, elle avait perdu tout espoir. Elle en avait parlé à ses amis, leur avait dit qu’il allait revenir… Elles avaient bien dut rire d’elle. Mais au final il était revenu la chercher, et l’avait emmenée loin, à plus de deux-cent kilomètres de là.

1034 ; Moyen-Âge ; Irlande
Les soupçons étaient importants dans son entourage. Cela faisait à présent vingt-deux ans qu’elle vivant dans le château du Seigneur Rodan, et là où tout le monde avait pris des rides, elle était restée la même. Elle avait réussi à dissimuler le fait qu’elle le vieillissait pas avec du maquillage ces cinq dernières années, mais à maintenant cinquante ans (en tous cas officiellement, puisqu’elle avait dit avoir 18 ans en arrivant à la maison close), les gens commençaient à réellement à avoir des doutes, et certains commençaient même à l’accuser de sorcellerie. Même si elle était encore sous la protection du Seigneur Rodan, elle savait qu’il ne pourrait pas la protéger indéfiniment. Lui non plus ne semblait pas vieillir, mais Delilah s’était toujours dit que la vieillesse se manifestait moins vite chez les hommes. Et puis elle était amoureuse du Seigneur Rodan, et c’était la raison qui l’avait empêchée de partir jusque-là. Cependant, lorsqu’elle entendit qu’un conseil allait se tenir pour juger de si son manque de rides était normal ou pas, elle décida qu’il était temps pour elle de partir. Elle ne put même pas laisser une lettre pour son amour, et fuit à cheval, en pleine nuit. Le cœur brisé, elle comprenait pour la première fois le lourd fardeau d’avoir la vie éternelle. Au moins, pensait-elle, elle ne le verrait pas mourir. Delilah avait alors 282 ans.

1502 ; Renaissance ; Angleterre
750 ans déjà. 750  ans qu’elle était vivante. Après avoir quitté l’Irlande, Delilah était retournée dans le pays de ses ancêtres, en Norvège. Elle avait vécu là-bas durant près de 470 ans. Avec les richesses qu’elle avait amassées aux côtés du Seigneur Rodan, elle était devenue une aristocrate et avait vécu dans la luxure. Si elle devait déménager tous les 15 ans environs, elle trouvait toujours un nouveau manoir dans lequel habiter. Mais, vous me direz, l’argent ne tombe pas du ciel, et vous avez bien raison. Après avoir dut quitter son unique et premier amour, Delilah décida d’utiliser les hommes aristocrates pour se faire entretenir. Elle s’invitait aux soirées mondaines et disait être l’héritière d’une riche famille, ce qui était vrai. Il était alors facile pour elle de trouver de riches prétendants. Elle choisissait le plus jeune et le plus riche et l’épousait. Bien évidemment, la question de l’héritier revenait à chaque fois sur le tapis, mais Lilah’ ne voulait pas d’enfants. Pas tant qu’elle serait avec un humain de toute façon, elle ne voulait pas voir sa progéniture mourir. Alors, pour éviter les questions désagréables, elle finissait par tuer ses maris après dix ans de mariage, en les empoisonnant. Très bonne comédienne, elle pleurait toutes les larmes de son corps, se lamentait, et finissait par partir sous prétexte que c’était trop pénible de rester à l’endroit où son mari était mort. Et une fois partie, elle recommençait avec un nouvel aristocrate.  Mais, si elle n’avait pas le cœur à les tuer, elle se contentait d’utiliser sa dague. Sa dague, précieux héritage de famille, avait la capacité d’endormir quiconque se faisait blesser par la lame. Elle avait appelé sa lame Arne, qui dans sa langue signifie « semblable à l’aigle ». Elle lui avait donné ce nom car la lame était aussi aiguisée qu’une serre de rapace. Elle avait souvent utilisée la dague pour échapper à des viols de Vikings, et même si elle n’avait pas pu tout éviter, elle avait été reconnaissante de l’aide de la dague. Pour en revenir au sujet, elle utilisait la lame sur ses amants et reprenait sa véritable apparence le temps de voler leur or. Ainsi, même si elle était vue, les hommes pensaient qu’ils avaient rêvé et ne partait pas à sa recherche. Elle aurait pu essayer de trouver un autre Alfar, se faire un foyer, se poser, mais non. Lilah’ aimait trop voyager, voir du monde. Elle aimait trop sortir pour se terrer dans un coin en silence, alors elle refusait de se cacher.  Cependant, elle profita de ces 470 années pour essayer de retrouver ses parents. Elle retourna à l’endroit où se trouvait autrefois la maison de campagne de sa famille, mais ne trouva qu’un tas de ruine. Malgré ses efforts pour retrouver ses ancêtres, elle ne fit face qu’à un silence radio. Elle avait vécu ainsi jusqu’en 1497.

Cinq ans auparavant, donc, elle avait décidé de retourner en Irlande, afin de trouver la tombe du Seigneur Rodan. Elle voulait trouver la tombe pour faire son deuil, passer à autre chose. Peut-être essayer d’aimer quelqu’un d’autre. Elle trouva la tombe et déposa dessus un énorme bouquet de fleurs. Finalement, elle décida de quitter l’Irlande pour de bon et de s’installer à Londres. La Renaissance battait son plein, et Delilah s’installa dans un luxueux manoir en plein centre pendant 30 ans. Avec la fortune qu’elle avait amassée durant ses précédents mariages, elle n’avait pas besoin de reprendre un époux tout de suite, et put rester ainsi près de 30 ans au même endroit, à profiter de la vie. Elle passa très longtemps en Angleterre, à passer de villes en villes. Elle se faisait petite pendant certaines périodes, notamment pendant les guerres et autres conflits. Et encore plus lorsque Mary la Sanglante fut sur le trône Anglais.

1952 ; Guerre Froide ; USA
La seconde guerre mondiale avait emportée avec elle le second grand amour de Delilah. Bien-sûr, elle avait aimé depuis son séjour en Angleterre, elle avait vu beaucoup de ses amants de mourir de vieillesse devant elle, mais elle n’avait jamais aimé quelqu’un comme elle avait aimé le Seigneur Rodan. Lilah’ était arrivée aux Etats-Unis peu de temps avant la seconde guerre mondiale, en 1937, et avait rencontré à ce moment-là un peintre d’une vingtaine d’années. Elle l’avait rencontré lors d’une soirée Mondaine en compagnie de l’aristocratie New Yorkaise. Ce fut le coup de foudre, et la semaine après leur rencontre, ils passaient déjà leurs jours et leurs nuits ensembles, inséparables. Ce bonheur sans limites dura jusqu’en 1941, lorsqu’un soldat vint chercher les hommes chez eux pour les emmener en guerre. Lilah’ l’avait supplié de ne pas y aller, qu’elle le cacherait, qu’ils trouveraient un moyen mais il lui avait répondu que c’était son devoir, que c’était pour la protéger, et qu’il reviendrait à tous prix. En 1945, un officier se présenta à sa porte pour lui annoncer la mort de Matthew Lupin. Elle fut inconsolable. Elle avait l’impression de se revoir dans sa jeunesse, à 282 ans, quand elle avait dut quitter Rodan, et toutes les cicatrices de son passé refirent surface, et tinrent compagnie à celle faite par la mort de son peintre. A parti de ce moment-là, Delilah changea à vie pour devenir la personne sceptique, froide et distante qu’elle est à présent.

En 1952, alors qu’elle était toujours en plein deuil, Delilah vit à la télé que les Faes avaient décidé de faire leur coming out. New-York n’était plus sûr pour elle, et elle devait s’en aller avant qu’on ne la trouve. Elle décida de partir à la campagne, dans une petite maison non loin de la mer, le temps que toute cette histoire se tasse. Et quand elle lut les journaux, elle se dit qu’elle avait bien fait. La plupart des Faes se faisaient entasser dans des réserves. C’était peut-être leur moyen de ne plus avoir à se cacher… Mais cela faisait 1158 ans que Delilah se cachait, alors un peu plus ne lui faisait pas de mal. Elle était habituée à son mode de vie. Et puis, elle était plutôt isolée là où elle était à présent, pouvait utiliser ses pouvoirs plus souvent… On ne venait pas souvent la déranger. Elle ne voulait voir personne, et personne ne venait la voir.

2014 ; De nos jours ; Texas
En 2010, elle avait fini par se lasser de son isolement. Elle avait passé presque 70 ans enfermée, ne sortant que de temps en temps pour faire des courses ou combler sa libido. Pendant tout ce temps, elle avait beaucoup lut, et avait appris à peindre et à faire de la musique. Elle avait peint un portrait du Seigneur Rodan, comme à l’époque où elle l’avait connu, il n’y avait pas encore de photos. Elle avait été presque choquée de remarquer qu’après tout ce temps, elle se souvenait encore si parfaitement de son visage. Elle avait peint Matthew aussi, et des paysages Irlandais, Scandinaves, Anglais… Mais finalement, elle voyait les chiffres baisser sur son compte en banque, et se dit que si elle continuait une centaine d’années comme ça, elle n’allait plus rien avoir. Certes, elle aurait pu tenir encore un long moment ainsi, mais elle avait décidé de prendre les choses en mains. Elle retourna habiter dans un endroit plus fréquenté, une ville du Texas appelée Texarkana. En arrivant, elle acheta un pavillon en périphérie de la ville, histoire d’être quand même relativement tranquille. Lilah’ se mit à sortir plus souvent, et se rendit compte qu’après 68 ans d’isolement, elle n’avait plus aucun tact et aucune compétence dans le domaine humain. Il lui fallut un petit moment pour reprendre ses habitudes. Elle finit par se rendre compte qu’elle aimait bien aller en boîte de nuit, et dans les casinos. Alors, elle décida d’utiliser une partie du reste de sa fortune pour acheter un grand local et ouvrir une boîte de nuit. Enfin, en apparence ce n’était qu’une boîte de nuit, mais pour ceux qui cherchaient bien, c’était aussi un casino. Une fois ses habitudes reprises, il s’était trouvé que Lilah’ excellait dans la manipulation. Avec sa beauté elfique, elle charmait facilement les hommes, qui se laissaient ainsi rapidement manipuler pour dépenser de l’argent dans le casino ou autre. En peu de temps, elle fut très populaire, et gagna vraiment bien sa vie, et actuellement son métier lui plait toujours autant, et lui rapporte toujours autant. Elle continue à cacher sa nature d’Alfar, de peur de se voir emmenée dans une réserve de force.







by SerialWords.






Dernière édition par Delilah McLeon le Sam 30 Aoû - 10:34, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sebastian Jenkins

Admin


Messages : 769

MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Ven 22 Aoû - 14:30

Que t'es bellleee comme çaaaa *_______* +baff+

Bienvenue =d

Bon courage pour la fiche !!!
et super choix de vava, excellent, et tout ce que tu veux    

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://bloodofheroes.forumactif.org/
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Ven 22 Aoû - 14:36

TOU ES MAGNIFIKE MA CHERIIIIE XD

Bienvenue par ici ma bibiche, je veux un liiiiiiiiiiiiien

_________________

"The crack inside your fucking heart is me"
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Ven 22 Aoû - 14:40

Lu -> Hehe je sais merci What a Face ! Toi toujours avec Iwan, et toujours un très bon choix huhu.

Datu -> C'EST TOI LA MAGNIFAIKE ! Et ouiii, un lien, dès que j'ai décidé de ce que je veux faire !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Ven 22 Aoû - 17:03

Bienvenuuuuuuuuuuuue :3
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Ven 22 Aoû - 19:09

Une Faeeeeee !
Je dois admettre que je m'incline parce qu'ils sont tellement hardcore à jouer (pour moi car je suis une quiche ahahaha).
Bienvenue bellissima par ici et bonne rédaction   
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Ven 22 Aoû - 19:14

La sexy Dormer quel excellent choix   Une fae de surcroît, j'espère que tu te complaira dans ce rôle et bon courage pour ta présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Ven 22 Aoû - 20:00

Margotine a répondu à ton mp ma bibiche?

_________________

"The crack inside your fucking heart is me"
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Ven 22 Aoû - 23:28

Merci tout le monde ! Oui, je viens tout juste de lire et faudra que je te cause sur FB d'ailleurs :D !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Sam 23 Aoû - 16:39

pfiou que t'es sexy comme ça toi !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Lun 25 Aoû - 0:08

Toi aussi honey What a Face
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aisling Lorcan



Messages : 355

MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Lun 25 Aoû - 11:11

(Re)-Hellow !

Nathalie Dormer est elle trop WOW !

Si jamais tu as besoin de plus d'infos sur les Alfar, hésite pas !

_________________
..
Yep. Those are food porn shots
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Lun 25 Aoû - 21:34

T'inquiètes, si j'ai la moindre question, je la poserais :D Pour le moment j'ai juste fait le caractère donc ça va encore xD.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Sam 30 Aoû - 10:16

J'ai quelques questions ma biche I love you
De quel club est-elle proprio?
Ses pouvoirs sur les éléments de la nature, si j'ai bien compris, elle en a gardé quoi?

Sinon le "jolie femme je garde", ça m'a fait la journée

Juste on dit isolement et pas isolation

Du coup elle est encore prostipute?

_________________

"The crack inside your fucking heart is me"
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Sam 30 Aoû - 10:22

Alors, le club dont elle est proprio j'ai prévu de l'appeler le Moulin Rouge (en référence au film qu'elle aime beaucoup). Ses pouvoirs sur la nature sont grosso-modo les mêmes, mais atténués. Elle ne peux par exemple plus faire pousser des fleurs, mais elle peux quand même faire revivre des fleurs fanées. Elle ne peut plus faire des châteaux de terres, mais elle peut quand même faire des petits trucs avec, genre des dessins dedans, ou labourer la terre (bon, plus très utile pour elle maintenant mais bon xD). En gros, ce qu'elle avait mais en atténué. Et pour les autres éléments, elle est par exemple juste capable de raviver un feu qui s’éteint, faire passer un coup de vent... Des trucs plus jolis que dangereux quoi xD.

Et je note, je vais corriger ça ! Et non, elle n'est plus prostituée :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Sam 30 Aoû - 10:26

Je vois mal une maison close couplée à un casino par contre et en fait, on a déjà un lieu plus ou moins comme ça, du coup je préférerais que tu gères celui-là plutôt que d'en créer un autre fictif :D

Ouais mais elle ne peut pas se servir de la nature pour tuer? C'était ça surtout qui m'interpelait XD

_________________

"The crack inside your fucking heart is me"
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Sam 30 Aoû - 10:29

Ça marche, juste le club/casino alors :). Je me doutais que la maison close ça ferait un peu trop, mais je voulais essayer tout de même.

Non. A l'époque où les Faes étaient à l'apogée de leur pouvoir, elle aurait peut-être put, mais de toute façon pas aujourd'hui. Si elle doit tuer aujourd'hui, elle fera comme elle faisait en fuyant de chez ses amants : poison. Comme elle a une très bonne connaissance de la nature, confectionner quelque chose n'est pas un soucis pour elle. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Sam 30 Aoû - 10:31

Non mais y a une espèce de maison close qui existe déjà en fait
Et un club casino? C'est-à-dire? Parce que le mieux serait peut-être de piocher dans les lieux déjà existants Wink

Alright :D

_________________

"The crack inside your fucking heart is me"
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Sam 30 Aoû - 10:33

Bah c'est à dire d'apparence un club (ou boîte de nuit, peu importe comment on l'appelle) normal, mais y'a aussi un casino privé à l'intérieur, beaucoup plus restreint d'accès.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Sam 30 Aoû - 10:35

Je pense pas que ce soit compatible à vrai dire, ça me semble bizarre. Je préférerais que tu choisisses un lieu déjà existant Wink Ce sera plus simple.

_________________

"The crack inside your fucking heart is me"
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Sam 30 Aoû - 10:38

Okay, je comprends. Dans ce cas, si le Paradise Club recherche un proprio, je prends !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'ombre Mouvante



Messages : 135

MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Sam 30 Aoû - 11:03





Bienvenue à Texarkana
Tu es désormais des nôtres!


Ça roule !

Tu es désormais validé(e) et tu peux poster et voguer à ta guise sur le forum. Voici une liste de tous les topics qui peuvent t'être utiles pour que tu commences à jouer. Avant toute chose, tu dois recenser ton avatar par là

Pour essayer de trouver les liens qui te manquent et rp au plus vite, tu as des coins appropriés où il te faudra créer tes propres topics où répertorier tes liens.

Tu meurs d'envie de rp mais tu n'as toujours pas trouvé quelqu'un pour un topic, n'hésite pas à passer par pour demander si quelqu'un est disponible et motivé.

Mais comme tu viens d'arriver, il te faut avant tout un logement et faire répertorier ton métier afin de ne pas te faire chiper ta place si celles-ci sont limitées. Si tu es vampire, lycan, chasseur, humain ou même sorcier, tu devrais passer dans ce topic

Pour le reste, il y a le flood, les jeux et toutes ces zones de détente pour partager avec les autres et vous sentir comme chez vous!


N'OUBLIE PAS QUE TU AS UNE SEMAINE, A PARTIR DE TA VALIDATION, POUR LANCER TON PREMIER RP
I love you

Bienvenue parmi nous, encore une fois







by SerialWords.




Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   Sam 30 Aoû - 11:10

Merci *_*
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -   

Revenir en haut Aller en bas
 

Maybe if I fall asleep, I won't breathe right -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Many Powers Long Asleep
» The fall of Epic
» how to fall head first into a cliché
» Do Not Fall
» [Vidéo] Bionicle : Fall of the Virtues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shifting Shadows :: BECOME WHO YOU REALLY ARE :: THIS IS WHO I AM :: you're in the dark now-