AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

blablablablabla

Partagez | .
 

 La vie est une chose douce à qui sait en profiter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Aisling Lorcan



Messages : 355

MessageSujet: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Dim 24 Aoû - 20:29





Aisling Lorcan
feat Nigella Lawson

Nom LorcanPrénom(s) Aisling Race Fae, Brownie, oui comme le gâteau.Rang Fae Mineur Age Aisling évolue dans ce monde depuis le Néolithique, autrement dit, elle est sacrément vieille, mais ça ne parait pas, puisqu'elle a l'air d'avoir une trentaine d'années. Nationalité et Origines Elle est américaine depuis des années, mais elle vient d'Irlande et d’Écosse. Pouvoirs Les pouvoirs d'Aisling se limitent à conserver une apparence humaine, à pouvoir se rendre invisible et à une magie à l'usage purement domestique, comme faire que la vaisselle se fasse toute seule, faire léviter des objets, ce genre de choses. Arme de prédilection Une poêle à frire en céramique.Métier Propriétaire et cuisinière du O'Callaghan's Irish Pub Groupe Faes  Avatar Nigella Lawson Crédits Tumblr


We need to know you
Les informations complémentaires.


† Caractère Pour une Fae, Aisling est carrément ouverte et avenante, et ça n'est pas une façade, elle est comme ça. Souvent de bonne humeur, elle a le sourire facile, et ses yeux bruns pétillent souvent d'une lueur de malice. Elle met son comportement sur le compte de sa nature de Brownie. Les Brownies sont loin, très loin, d'être le genre de Fae à détester les humains, les autres en général, et à simplement avoir envie de les manger. Elle a toujours été encline à s'intéresser et à aider les autres. Elle l'a d'ailleurs fait pendant des siècles, le tout dans la mesure de ses modestes moyens de Fae. Cela ne veut pas pour autant dire qu'elle est altruiste. Elle n'aide que ceux qui le méritent à ses yeux. Elle a aidé pendant des générations entières la même famille d'humains à laquelle elle s'était attachée. Ce qui démontre une certaine loyauté, qu'elle a toujours, et d'autant plus qu'elle est maintenant un membre de cette famille. Paradoxalement, elle a choisi de s'éloigner, ayant besoin de faire son deuil et de prendre un peu l'air. Comme tous les Faes, elle a ses secrets, et n'aime pas vraiment qu'on mette le nez dans ses affaires, ou qu'on lui pose trop de questions. Il ne faut pas non plus confondre sa gentillesse avec de la naïveté, quiconque lui manquera de respect ou se paiera sa tête, risquerait de le regretter amèrement, elle n'est pas Fae pour rien. Si vous la gênez, ou l'agacez, elle vous enverra gentiment voir ailleurs si elle y est, ou vous balancera des objets à la tête si elle s'énerve vraiment. Aisling n'est pas du genre colérique, elle évite une colère trop intense pourrait la faire devenir une Boggart, et elle n'a pas envie de devenir un Fae sauvage et incontrôlable. Elle est un peu maniaque de la propreté et du rangement, en tout cas dans sa cuisine. Pour le reste, elle  réprime assez bien  son besoin de faire que tout brille. Elle est assez curieuse, et s'intéresse à beaucoup de chose, et pas seulement aux nouvelles recettes de cuisine qu'elle déniche. Elle aime les échanges, et la compagnie des autres. Se rendre utile aussi, et elle ressent toujours une profonde satisfaction lorsqu'on la complimente sur sa cuisine ou qu'elle voit des assiettes vides revenir en cuisine. Aisling est aussi patiente et méthodique, ce qui modère son enthousiasme et son énergie parfois débordante. Elle déborde d'amour pour sa famille humaine, et tient beaucoup à elle, bien qu'elle ne soit pas liée par le sang avec eux. Elle est d'ailleurs capable de tout pour les protéger, et n'apprécie pas vraiment les opinions très tranchées de certains Faes sur les humains.

† Manies  Ranger et nettoyer, ça, elle ne peut pas s'en empêcher, pas après des siècles entier à l'avoir fait. Elle passe presque tout son temps à cuisiner, d'abord à cause de son métier, mais aussi parce qu'elle aime avoir les mains occupées. Cuisiner est une activité qui la détend. Elle ne peut d'ailleurs pas s'empêcher, et elle se doit, de goûter et de grignoter pendant qu'elle prépare ses plats. Aisling n'a rien contre une petite pause de temps en temps, et elle apprécie une bonne discussion avec un interlocuteur qui ne sera pas un de ses humains trop curieux pour leur propre bien. Elle apprécie aussi son jour de repos, qu'elle passe à prendre soin d'elle. Elle a découvert depuis peu les joies d'internet, et passe des heures à discuter avec ses enfants et ses petits-enfants. Une bonne soirée ne se passe jamais sans bonne musique au pub, et elle aime entendre les autres Faes jouer, comme elle aime être au milieu de ses semblables, simplement pour profiter de leur présence. Lorsqu'elle a l'impression d'étouffer, elle sort de Texarkana pour se rendre dans des lieux un peu plus sauvage, où elle apprécie de retrouver la nature. Il lui arrive de rêvasser pendant des heures, assise devant une fenêtre avec une bonne part de gâteau et un chocolat viennois, invention particulièrement délicieuse. Il lui arrive parfois d'être nostalgique à la mention de l’Écosse ou de l'Irlande, et ses souvenirs l'assaillent parfois, lui laissant un goût doux-amer.


☽ Comment vit-il sa nature ?  Aisling est du genre pleinement épanouie. Elle a toujours vécu pleinement sa nature de Brownie, depuis des temps où l'humanité n'était qu'un balbutiement à aujourd'hui. Lorsqu'elle restait cachée aux yeux des humains, d'abord en utilisant simplement le Glamour pour se rendre invisible, puis en l'utilisant pour paraître humaine, elle n'a jamais ressenti la peur d'être tuée pour ce qu'elle était, même au plus fort de la Christianisation, lorsque le Dieu des humains commença à détruire la puissance des Faes, même lorsqu'il lui devint difficile de vivre dans un monde de métal et de rouages. Les moments les plus durs survinrent quand les Seigneurs Gris dévoilèrent les Faes au monde entier. Pour la première fois, elle ressentit le gouffre abyssal de la peur et de l'angoisse, non pas pour elle-même, mais pour sa famille. La situation était délicate, et la moindre étincelle aurait pu tout détruire. Ce fut la période la plus difficile de toute sa longue vie, alors qu'elle n'avait plus besoin de se cacher. Depuis la mort de son mari humain, elle voit différemment la mort des humains. Autrefois, qu'un membre de la famille, sur laquelle elle veillait, meurt, ne lui faisait pas aussi mal. C'était naturel, la vie des humains était brève. Mais celle de son mari l'affecta plus qu'elle ne l'aurait cru, et peut-être qu'elle commence à trouver que vivre éternellement, commence un peu à faire long.

☽ Ce qu'il pense des autres races et du coming out des faes et des lycans Les Faes constituent sa première famille. Elle les apprécie, mais se demande parfois s'ils ne sont pas un peu trop obtus. Elle n'apprécie pas franchement que certains d'entre eux continuent de considérer les humains comme des jouets ou bien de la nourriture. Comme n'importe quel Fae mineur, elle craint les Seigneurs Gris, et évite d'attirer leur attention. Ceux qui l'ont, ont tendance à en payer le prix fort. Elle a longtemps été en colère qu'ils aient révélé l'existence des Faes, mais maintenant, elle s'y est fait.  Elle aime bien les humains, aime surtout sa famille humaine, mais n'a rien contre le reste de l'humanité, même si elle voit d'un mauvais œil les groupes anti-faes, et les résurgences de violence à leur encontre depuis le coming out des lycans. Elle apprécie d'ailleurs ces derniers, qui quelque part, ressemblent assez aux Faes avec leur esprit de communauté, et eux, savent mieux se tenir que les Faes qui sont d'abord régi par leur individualité. Elle reste tout de même prudente en leur présence. Quant aux vampires, Aisling les évite comme la peste, et comme les autres Faes, elle ne les aime pas vraiment, bien qu'elle ne soit pas non plus à leur hurler sa haine à la figure. Elle préfère éviter de le côtoyer, et cela règle le problème.


PSEUDO Margotine/Isil AGE 24 ans FILLE OU MEC Fille, enfin c'était le cas la dernière fois que j'ai vérifié PRESENCE Tous les jours ou presque DE QUEL PAYS TU VIENS De ma cuisine au royaumes des Fées, si si. Tu nous connais d'où ?  Par Datura, et je la cite : la responsable de ce merdier. Merdier auquel j'ai participé. SCENARIO OU INVENTE Inventé





by SerialWords.





_________________
..
Yep. Those are food porn shots


Dernière édition par Aisling Lorcan le Lun 25 Aoû - 11:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aisling Lorcan



Messages : 355

MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Dim 24 Aoû - 20:38





Tell us everything about you
"Is ait an mac an saol" Comme c’est curieux la vie


Le plateau qu'elle portait était assez lourd. Les quatre assiettes étaient remplies à ras bord, faites pour nourrir un régiment, et ce n'était pas loin d'être le cas, puisque la table qu'elle s'apprêtait à servir était occupée par des Trolls. Oh bien sûr, comme elle, ils ne ressemblaient en rien à des Trolls. Quiconque mettait les pieds dans le pub n'y verrait que des humains. Ou plutôt, n'importe quel humain lambda qui rentrerait ici, ne verrait que ses semblables. Il y en avait quelques uns qui passaient outre l'espèce d'appréhension qui les éloignaient généralement des lieux où les Faes se réunissaient. C'était même inévitable qu'il y en ait un ou deux qui viennent s'y perdre, vu que le pub était en plein dans le quartier historique. Pour Aisling, peu importait vraiment qu'ils soient humains, ou simplement déguisés en humain, elle cuisinait et servait - quand il lui arrivait de servir en salle - tout le monde, et sans distinction. Alors qu'elle évoluait souplement entre les tables, elle laissait dans son sillage, des odeurs alléchantes. Sa cuisine était celle d'un pub irlandais traditionnel, la plupart du temps, parce qu'on se lasserait vite des éternels plats composés principalement de pommes de terre et de choux. Elle avait ajouté, en plus des plats comme le fish and chips et l'irish stew, des burgers, et quelques recettes de pubs écossais, gallois ou encore anglais. Ces plats là avaient, pour n'importe quel Fae, un petit goût de nostalgie. A Texarkana, la proximité de la réserve lui apportait des clients Faes venant de l'Europe entière, et elle les servait avec bonne humeur, appréciant toujours de se réunir avec d'autres Faes.  

***
Pour la plupart des gens, Aisling Lorcan est l'heureuse propriétaire du O'Callaghan, un pub qui ne désemplit jamais. Sa cuisine est un régal, et l'odeur de celle-ci embaume les alentours du pub. Son nom trahit des origines supposément irlandaises, ce qui n'est pas tout à fait faux, puisqu'elle a longtemps vécu en Irlande, après être partie d’Écosse, pour atterrir aux États-Unis et y rester, comme la plupart des Faes. Elle s'est choisi un nom Irlandais après les longues années passées sur l'île, mais aussi pour éviter des questions gênantes - posées la plupart du temps par des humains - sur ses origines. Après tout, une anglaise qui tiendrait un pub irlandais, ce serait le comble. Elle cuisine pour le pub depuis douze ans maintenant, ayant succédé à l'ancien propriétaire, dont le pub a gardé le nom. Callaghan était dans le coin depuis soixante ans, et s'il voulait rester dans l'anonymat, il n'avait d'autre choix, que de prendre sa retraite. Aisling avait repris l'affaire, après cinq ans sous la tutelle de son ancien propriétaire, où elle avait démontré qu'elle était capable de cuisiner plus que décemment, étant loin d'être une débutante, mais aussi qu'elle était capable de faire en sorte que chacun se tienne correctement dans son pub. Elle n'était peut-être qu'une brownie, mais sa capacité a faire léviter et s'écraser toute sorte d'objets, et parfois d'autres êtres vivants, étaient un avantage indéniable quand un Fae décidait de s'énerver.

Aisling est une Brownie, ce qui explique ses pouvoirs. Et les Brownies sont les Faes domestiques par excellence, du moins quand ils font preuve de bonne volonté, si bien que sa magie est surtout faite pour garder une maison propre et rangée. Aisling n'est donc pas aussi puissante qu'un Alfar, ou même un Troll, mais elle est capable de tenir en respect n'importe quel Fae, du moins, pendant un moment, car il n'y a qu'un pas entre Brownie et Boggart.  Les Boggarts étaient des Brownies capables du pire, et Aisling perdrait alors tout ce qui fait d'elle un être plutôt sympathique pour une Fae. Elle est originaire d’Écosse, comme le sont bien souvent les Brownies. Plutôt encline à aider les humains, comme sa nature de Brownie le pousse à le faire, elle s'est toujours, comme on le raconte dans le folklore, installée dans une maisonnée, aidant discrètement aux tâches du quotidien.  La vie d'un humain ne dure que le temps d'un battement cil, mais elle ne peut s'empêcher de s'intéresser et s'attacher à eux. Et les Grands Faes savent qu'au début, les humains, n'étaient pas bons à grands choses. Il fallait tout leur faire, et leur montrer, discrètement, ce qu'ils pouvaient réaliser. Malheureusement, l'un d'entre eux eut un jour l'idée lumineuse de forger le fer, comme s'ils n'avaient pas pu se contenter du cuivre et du bronze. A partir de là, il devint difficile pour n'importe quel Fae de vivre. Le fer prit encore et toujours plus de place dans la vie des humains, et en cuisine, Aisling déplora l'usage de la fonte, dont elle ne supportait pas le toucher direct. Certains Faes choisirent de s'isoler, d'essayer d'échapper aux humains qui ne cessaient de croître et de prendre de la place. Elle, elle n'avait pas vraiment envie de leur échapper, et elle se mêla à eux.

Sous sa forme de Fae, Aisling est petite, mesurant à peine un mètre trente, sa peau semble brune, mais elle est en réalité recouverte d'une fine et rase fourrure. Ses yeux sont énormes, lui mangeant presque le visage, et sont d'un bleu limpide. Et si elle a de grandes oreilles, elle ne possède pas de nez.  Cette apparence peu engageante aurait fait hurler n'importe quel humain au démon. Aisling, comme n'importe quel brownie, évitait d'être vue. Elle ne pouvait être vue que des enfants et de ces quelques rares humains, qui pour une raison ou une autre, étaient capables de la voir. Mais rester cachée devint de plus en plus difficile. Et son attachement pour la famille qu'elle aidait depuis des générations, la poussa à prendre forme humaine. Il serait alors plus simple pour elle de continuer à faire ce qu'elle faisait, tout en échappant au sort peu envieux des Faes qui avaient choisi de se battre. Sa forme humaine a souvent changé, au fil des périodes, et son identité aussi, puisque quand on joue les humaines, il faut savoir paraître humain et savoir mourir. Elle vit de ses propres yeux l'évolution de la société humaine, les âges se succédant aux autres, et avec eux la tristesse de perdre des êtres qui lui étaient chers. Avec le chagrin vient aussi la nostalgie, et la sienne est imprégnée de l'odeur de la pluie sur les vertes collines irlandaises, de l'odeur du feu de bois par une soirée d'hiver neigeuse, et des yeux d'enfants émerveillés.

Elle compte parmi les derniers Faes à être partis d'Europe, refusant de quitter sa famille humaine. Les Hennessy étaient les descendants de ses Écossais qu'elle avait aidé, puis suivi en Irlande. Pour eux, elle était Brianna Moore, une gentille voisine et amie de la famille, qui veillait parfois sur les enfants et apportaient aussi de délicieuses tartes. Elle s'embarqua avec eux, lorsque pour échapper à une Irlande en ruine, au moment de la Grande Famine, ils partirent pour les États-Unis. Les Amériques, ce nouveau monde où tant de Faes avaient cru pouvoir échapper aux humains, étaient maintenant devenues le refuge des siens. Elle avait fait ce qu'elle avait pu pour les aider, terrorisée à l'idée qu'ils ne meurent comme tant d'autres de la faim, de maladie. Ses modestes pouvoirs de Brownie n'avaient été d'aucun secours, elle ne pouvait pas faire pousser de choux ou des pommes de terre. Elle n'en était pas capable. D'autres auraient pu, mais ceux là n'étaient plus en Europe depuis longtemps, ou bien n'avaient aucun intérêt à aider les humains. La traversée fut une épreuve pénible, les navires n'étaient plus faits de bois depuis longtemps, et être entourée de tant de métal manqua de la tuer. Elle survécut cependant, en évitant de toucher la moindre pièce de métal directement, s'éloignant donc des murs, évitant d'accouer aux rambardes, et en passant son temps sur le pont, utilisant parfois sa capacité à se voiler aux yeux des humains pour même passer des nuits entières dehors.

Durant une bonne partie du XXème siècle, Aisling continua de veiller sur les Hennessy, changeant régulièrement d'identité au terme d'une vie humaine. Dans les années quarante, elle devint Aisling Lorcan, et a l'apparence qu'elle avait alors qu'elle se faisait passer pour une jeune humaine. Elle se rendit compte qu'il y avait d'autres Faes qui vivaient autour d'elle, et retrouver la compagnie de ses semblables ne fut pas pour lui déplaire. Elle s'aperçut aussi que les Faes n'étaient pas les seuls à vivre parmi les humains. Et certaines créatures étaient plus dangereuses que d'autres. Elle fit son possible pour éviter qu'on la remarque, ou se faire démasquer. Une tâche qui devint plus ardue quand elle épousa Conor Lorcan, le seul humain auquel elle s'attacha plus que raison. Conor était le mari de Mary, une petite Hennessy sur qui elle avait veillé enfant, occupant la place d'une amie un peu plus âgée. Quand Mary avait épousé Conor, Aisling était restée proche d'elle, et elle avait naturellement choisi de veiller sur les deux enfants qui virent le jour suite au mariage. Conor Lorcan força son admiration. Elle l'avait vu trimer pour pouvoir mettre de quoi manger sur la table et élever ses enfants. Pour lui, elle était une amie qui s'était occupée de soutenir sa famille durant son absence. Conor avait participé à ce que les humains appelaient la Seconde Guerre Mondiale, et Aisling avait alors fait en sorte que Mary puisse vivre décemment avec leurs enfants, Ethan et Rachel. Elle s'occupait souvent des deux enfants, quand elle ne travaillait pas dans le diner où elle faisait la cuisine. Il lui était redevenu possible de cuisiner sans avoir à craindre le fer. Oh bien sûr, elle évitait tout contact prolongé avec de l'inox, ou de la fonte, mais les humains avaient inventé cette matière merveilleuse appelée : plastique. Les manches de la plupart des ustensiles de cuisine en étaient recouverts, si bien qu'Aisling n'avait plus à se tenir à distance des cuisines. Sans compter les inventions comme le gaz et l'électricité qui lui facilitaient drôlement la vie. Le diner où elle travaillait était tenu par un Fae, et fréquenté par quelques Faes, mais aussi par des humains. Ethan et Rachel finissaient souvent leurs journées à une des tables après l'école, attendant que Mary ou Conor ne viennent les chercher. La mort de Mary fut brutale, un simple accident, une voiture l'avait percutée alors qu'elle traversait simplement une rue.  Aisling fut là pour soutenir la famille en deuil, portant elle aussi son chagrin. Elle ne s'imaginait pas, à ce moment là, qu'elle se marierait avec cet humain, encore moins qu'elle l'aimerait jusqu'à son dernier souffle. Et que ce dernier l'aimerait jusqu'à sa mort, même en apprenant qu'elle n'était pas humaine.

Les Seigneurs Gris décidèrent de révéler l'existence des Faes aux humains. Aisling eut suffisamment de chance pour ne pas avoir à être sur le devant de la scène. Comme cette pauvre Fae de Portland, dont la maison fut rapidement assaillie par une foule en colère. La tempête déclenchée par cette révélation rendit plus difficile pour elle de cacher la vérité à son mari. Elle n'avait pas eu d'enfants avec lui, mais Ethan et Rachel lui suffisait, et elle les aimait comme s'ils étaient les siens. Aisling adorait ces humains, les considérant comme sa famille. Ce que d'autres Faes n'approuvaient sans doute jamais, et ne comprendraient sans doute jamais. En tant que Brownie, elle ne ressent pas l'envie de leur faire du mal, bien qu'elle ait été prête à tout pour protéger sa famille, elle n'avait jamais tué d'humain, ou même mangé un humain. Certains Faes avaient joué, chassé, tué et parfois, souvent, mangé des humains. Ceux là, les Seigneurs Gris se gardèrent bien de les présenter au monde entier. Avant que ce ne soit à son tour de se révéler, Aisling choisit d'en parler à Conor, redoutant le pire, et s'apprêtant à briser des années de confiance. La réponse qu'elle reçut la surprit. Il savait, ou du moins, il se doutait, parce qu'elle semblait agitée et inquiète depuis ses histoires de Fées. Peu importait ce qu'elle était, elle était elle, et ça ne changerait pas du jour au lendemain maintenant qu'il savait non ? Les humains. Son humain. La surprendrait toujours. Ethan et Rachel eurent à peu près la même réaction que leur père, avec surtout beaucoup d'enthousiasme et de curiosité de la part de Rachel, qui ne pouvait s'empêcher d'être excitée à l'idée d'avoir une Fée pour mère.

Aisling Lorcan dut se faire recenser, comme tant d'autres Faes. Les violentes émeutes et les violences à l'encontre de Faes partout dans le pays avaient poussé le gouvernement à prendre des mesures, avec l'accord des Seigneurs Gris. Les réserves furent créées et les Faes parqués à l'intérieur. Ceux qui avaient des familles purent choisir de rester avec celles-ci, et il était hors de question pour Aisling de quitter son mari et ses enfants, pour aller s'enterrer derrière les murs de ce qui n'était pour elle qu'une prison. Le recensement lui permit de ne plus vraiment avoir à se cacher, bien qu'elle ne se mit pas non plus à se promener chez elle sous sa forme de Brownie. Son mari l'avait peut-être acceptée, et Conor continuait de l'aimer comme il l'avait toujours fait, et Ethan et Rachel se comportaient aussi normalement qu'avant, mais aucun d'eux n'étaient prêts pour qu'elle se montre sans Glamour. La situation finit par se calmer pour les Faes, et Aisling n'eut plus autant à craindre qu'on s'en prenne à ses proches, ou même à elle, chaque fois qu'elle sortait. Elle continua alors de vivre comme elle en avait l'habitude, cuisinant toujours au diner, veillant sur ses enfants qui grandissaient, et finirent eux aussi par fonder une famille, partageant sa vie avec son mari. Conor exerçait le vieux métier de menuisier, et Aisling adorait être entourée des meubles qu'il avait fabriqué de ses mains. Il continua d'en fabriquer et d'en vendre jusqu'à ce que ses mains ne puissent plus suivre. Conor vieillissait lui aussi, et l'homme fringuant et plein d'énergie qu'il était, devint un vieil homme énergique mais parfois perclus de douleur. Aisling n'avait pas pris la peine de se vieillir. Quand elle avait voulu le faire, altérant son apparence, il lui avait demandé d'arrêter, elle n'avait pas besoin de le faire, et il préférait la voir comme elle avait été lorsqu'il l'avait épousée. Il était aussi de notoriété public qu'elle était Fae dans le quartier où elle vivait. Les mécontents avaient été chassés par son mari, lorsqu'elle avait dû se faire recenser, et depuis, elle vivait tranquillement. Le plus douloureux était de le voir sourire lorsque quelqu'un qui ne les connaissait pas, une vendeuse ou un serveur, les prenaient pour un père et sa fille. Conor finit par s'éteindre, et Aisling choisit de partir, ne pouvant rester dans la maison où elle avait habité avec lui. Elle laissa Ethan s'occuper de vendre leur bien, n'important que les objets qui lui tenaient le plus à cœur. Rachel lui proposa de venir habiter chez elle, mais elle déclina l'offre. Elle aurait pu continuer de veiller sur sa famille comme elle l'avait toujours fait, mais la mort de Conor avait brisé quelque chose en elle. Aisling savait qu'elle ne pourrait plus jamais faire ce qu'elle avait fait pendant des siècles. Elle ne pouvait pas se laisser mourir, ses enfants étaient déjà trop accablés par la mort de leur père, il était inutile qu'elle en rajoute. Et ils avaient encore besoin d'elle, mais cela ne l'empêcha pas de partir.

Elle atterrit à Texarkana. Le Texas était très différent de l'Illinois où elle avait vécu pendant près d'un siècle. Elle n'avait pas choisi la ville au hasard. Loin de là. Il y avait une réserve Fae juste à coté, et surtout, on lui avait demandé de venir. Le O'Callaghan avait besoin d'une cuisinière, quelqu'un qui s'y connaisse et qui travaille vite. Le patron des lieux, qui portait lui aussi un nom irlandais et qui parlait avec un accent à couper au couteau, était comme elle, il avait besoin de prendre l'air. Contrairement à elle, il n'était pas recensé, et il n'avait franchement envie d'inscrire son nom sur un registre et encore moins de vivre dans une réserve. Il était à Texarkana depuis plus de soixante ans maintenant, et il devait "prendre sa retraite".  Il ne pouvait pas non plus laisser son pub à une incompétente, et elle avait dû faire ses preuves. Il fallut cinq années avant qu'il ne soit satisfait et qu'elle ne lui rachète l'affaire. Pas question de se faire des faveurs entre Faes. Aisling s'installa donc définitivement à Texarkana, prenant la tête du O'Callaghan. Cuisiner et s'occuper de tenir le bar rangé et propre, un peu comme sa maison, lui permettait de continuer d'exercer son art, et parfois sa magie, comme elle l'avait toujours fait, satisfaisant pleinement sa nature de Brownie. Bien qu'elle soit recensée, elle a fait le choix de ne pas habiter dans la réserve, pour la simple et bonne raison qu'il arrive qu'elle ait la visite ses enfants et ses petits enfants, et elle ne tient pas particulièrement à ce que certains Faes s'en prennent à des humains qui n'ont pas une once de sang Fae en eux. A Texarkana, elle eut aussi la surprise de trouver des loups, certains fréquentaient même le pub avant son arrivée, et continuèrent de le faire même après qu'elle en soit devenue la propriétaire. Quand aux vampires, elle sait qu'ils sont là aussi, et préfère éviter tout contact avec eux.

***
Les quatre Trolls se jetèrent presque sur la nourriture. Aisling faisait l'effort de prendre les meilleurs produits, ceux qui avaient encore du goût, mais là, son mari aurait dit que c'était comme de donner de la confiture aux cochons. Elle grimaça presque en les voyant manger. Encore un peu, et ils en mettraient partout. Les Trolls étaient des êtres sympathiques, mais ils avaient parfois tendance à oublier leurs manières quand ils avaient faim. Comme chaque soir, le pub était bondé, et Aisling adorait l'atmosphère qui régnait. Elle aimait savoir que sa cuisine plaisait, et tous passaient un bon moment. La Brownie aimait se retrouver au milieu de ses semblables, elle avait l'impression d'avoir remonté le temps, et de se retrouver en Écosse, à une époque où les humains ne leur couraient pas après en brandissant des épées ou bien des bibles. Elle était d'humeur joyeuse, et la musique entrainante n'y était pas pour rien. Un de ses serveurs l'interpella, lui signalant qu'il fallait qu'elle retourne en cuisine, en brandissant dans sa main trois petits papiers sur lesquels étaient inscrits les commandes qu'il venait de prendre. Elle lui fit signe et se remit à l'ouvrage.






by SerialWords.





_________________
..
Yep. Those are food porn shots


Dernière édition par Aisling Lorcan le Lun 25 Aoû - 15:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Lun 25 Aoû - 6:59

Oh ma bibiche comme tu es belle   
Je vais te lire et kiffer ma race XD  

_________________

"The crack inside your fucking heart is me"
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org
avatar
L'ombre Mouvante



Messages : 135

MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Lun 25 Aoû - 8:50





Bienvenue à Texarkana
Tu es désormais des nôtres!



J'adore l'avatar, j'adore l'histoire, ta fiche est vraiment géniale et j'ai hâte de pouvoir jouer avec toi        Ma Margotine sur un fo à vavas réels, ça me fait toujours bizarre XD

Tu es désormais validé(e) et tu peux poster et voguer à ta guise sur le forum. Voici une liste de tous les topics qui peuvent t'être utiles pour que tu commences à jouer. Avant toute chose, tu dois recenser ton avatar par là

Pour essayer de trouver les liens qui te manquent et rp au plus vite, tu as des coins appropriés où il te faudra créer tes propres topics où répertorier tes liens.

Tu meurs d'envie de rp mais tu n'as toujours pas trouvé quelqu'un pour un topic, n'hésite pas à passer par pour demander si quelqu'un est disponible et motivé.

Mais comme tu viens d'arriver, il te faut avant tout un logement et faire répertorier ton métier afin de ne pas te faire chiper ta place si celles-ci sont limitées. Si tu es vampire, lycan, chasseur, humain ou même sorcier, tu devrais passer dans ce topic

Pour le reste, il y a le flood, les jeux et toutes ces zones de détente pour partager avec les autres et vous sentir comme chez vous!


N'OUBLIE PAS QUE TU AS UNE SEMAINE, A PARTIR DE TA VALIDATION, POUR LANCER TON PREMIER RP
I love you

Bienvenue parmi nous, encore une fois







by SerialWords.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sebastian Jenkins

Admin


Messages : 769

MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Lun 25 Aoû - 9:10

Whooooawwwww, j'adore ♥️♥️♥️ *___*

Bienvenue

J'adore ta fiche, et ton arme de prédilection What a Face

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://bloodofheroes.forumactif.org/
avatar
Aisling Lorcan



Messages : 355

MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Lun 25 Aoû - 10:38

Han oui moi sur un fofo avec vava réel, omaghad

Mais vous aussi vous êtes tous trop beaux ! Et merci beaucoup pour tous ses compliments !

Et maintenant que j'ai une tête tout à fait décente, je vais pouvoir aller dire bonjour aux autres.

Edit : et Sebastian, si tu as besoin, je peux te prêter une de mes poêles, j'en ai plein.

_________________
..
Yep. Those are food porn shots
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Lun 25 Aoû - 10:59

Un jour, on fera un duel de poêles mais pas tout de suite, j'ai piscine XD

_________________

"The crack inside your fucking heart is me"
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org
avatar
Aisling Lorcan



Messages : 355

MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Lun 25 Aoû - 11:28

Je ferais des pancakes pour le winner du duel XD

Mais un duel de poêles, faut des poêles de longueur réglementaire, et un wok pour bouclier, c'est important.

_________________
..
Yep. Those are food porn shots


Dernière édition par Aisling Lorcan le Lun 25 Aoû - 11:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sebastian Jenkins

Admin


Messages : 769

MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Lun 25 Aoû - 11:29

Hummm je vais réfléchir à cette gentille et adorable proposition

Mais ça me plait bien ce duel je crois !

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://bloodofheroes.forumactif.org/
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Lun 25 Aoû - 11:46

Ahahah le wok bouclier et le batteur mitraillette !

_________________

"The crack inside your fucking heart is me"
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org
avatar
Aisling Lorcan



Messages : 355

MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Lun 25 Aoû - 11:48

Le problème du batteur mitraillette, c'est qu'il faut une rallonge électrique si tu as besoin de plus de portée. Alors que la poêle, tu mets une crêpe, ou un pancake bien chaud, et bim, catapulte.

_________________
..
Yep. Those are food porn shots
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sebastian Jenkins

Admin


Messages : 769

MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Lun 25 Aoû - 11:58

avec la Poêle tu assommes direct la personne... c'est plus simple What a Face

A la place de ta tapette à mouche, imagine une poêle.


_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://bloodofheroes.forumactif.org/
avatar
Aisling Lorcan



Messages : 355

MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Lun 25 Aoû - 12:02

Ah oui mais ça, c'est le mouvement N°1 du combat à la poêle, en suite tu as les différent lancés, les techniques de catapulte... C'est complexe comme art martial.

_________________
..
Yep. Those are food porn shots
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Lun 25 Aoû - 13:50

OHMYGOD je m'incline !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dangara Collins

Admin


Messages : 1242

MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Lun 25 Aoû - 15:12

Aisling Lorcan a écrit:
Le problème du batteur mitraillette, c'est qu'il faut une rallonge électrique si tu as besoin de plus de portée. Alors que la poêle, tu mets une crêpe, ou un pancake bien chaud, et bim, catapulte.

Ca me fait penser à Kaamelott "CATAPULTE CATAAAAAPUUUUUUULTE!"

Sinon on envoie notre casse couilles mitraillette qui sait tout mieux que tout le monde, pour déstabiliser l'ennemi XD

_________________

"The crack inside your fucking heart is me"
Revenir en haut Aller en bas
http://shiftingshadows.forumactif.org
avatar
Aisling Lorcan



Messages : 355

MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Lun 25 Aoû - 15:26

Aaaw merci Alaric !

Et si j'ai bien compris à qui tu fais référence, je pense que si on l'envoie, elle achève l'ennemi

_________________
..
Yep. Those are food porn shots
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sebastian Jenkins

Admin


Messages : 769

MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Lun 25 Aoû - 15:36

Aisling Lorcan a écrit:
Ah oui mais ça, c'est le mouvement N°1 du combat à la poêle, en suite tu as les différent lancés, les techniques de catapulte... C'est complexe comme art martial.

OMG C'est trop bien, mais bon, faut que tu mettes un truc bien dégueu dans la catapulte, parce que si je mets une crêpe ou un pancak j'vais le bouffer avant.

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://bloodofheroes.forumactif.org/
avatar
Aisling Lorcan



Messages : 355

MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Lun 25 Aoû - 15:53

Dans ce cas là, on ferait le concours du plus gros mangeur de crêpe/pancak' catapulté XD

Et en truc dégueux, une bonne bouse de troll, c'est nickel.

_________________
..
Yep. Those are food porn shots
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sebastian Jenkins

Admin


Messages : 769

MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Lun 25 Aoû - 16:12

Je trouve ça convenable, mais il faut une poêle spéciale truc dégueu, qu'on est pas un arrière gout derrière !

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://bloodofheroes.forumactif.org/
avatar
Aisling Lorcan



Messages : 355

MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Lun 25 Aoû - 16:51

La magie de Brownie ça récure tout à fond ! Mais ça ne serait pas très pro d'utiliser la catapulte à bouse pour faire des pancakes avec...

_________________
..
Yep. Those are food porn shots
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Jeu 28 Aoû - 7:29

Welcome grande prêtresse de la cuisine, garde moi un lien mon p'tit gars est un grand gourmand
Citation :
Pouvoir, arme de prédilection: Poêle à frire en céramique
quand je lis ça j'imagine raiponce
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aisling Lorcan



Messages : 355

MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Jeu 28 Aoû - 8:51

Merci Hershel ! Et bien sûr que je te garde un lien ! Aisling serait même ravie d'pouvoir dorloter un humain, même un inspecteur de la Bris XD

Et oui y'a de ça avec Raiponce, et y'a l'coté irascible de Moumoune de reflets d'acide quand elle s'énerve XD

_________________
..
Yep. Those are food porn shots
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Jeu 28 Aoû - 20:02

ta fiche elle est trop bien *_*
ça m'a donné envie de bouffer au restau qu'elle tient, franchement :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aisling Lorcan



Messages : 355

MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Jeu 28 Aoû - 20:35

Hé hé hé ! Si t'as envie de venir miamer au pub, c'est que j'ai réussi mon coup.

En tout cas, j'pense que Aisling pourrait bien s'entendre avec Graham, parce qu'elle sait ce que c'est de perdre un être cher, et qu'il sera pas du genre à casser des chaises et des tables lol


_________________
..
Yep. Those are food porn shots
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   Jeu 28 Aoû - 20:43

Il est gentil Graham mais l'invite pas à manger, il te bouffe la baraque :D

Je pense aussi qu'ils peuvent bien s'entendre *_*
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie est une chose douce à qui sait en profiter   

Revenir en haut Aller en bas
 

La vie est une chose douce à qui sait en profiter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La vie est une chose douce à qui sait en profiter
» Manon Margaux Chérie (springs to me) version Manon la douce (blonde)
» Chose-rat
» Entrée en douce
» Il repete la meme chose en boucle...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shifting Shadows :: BECOME WHO YOU REALLY ARE :: THIS IS WHO I AM :: you're in the dark now-